recherches


Le Web offre de nouvelles opportunités pour les activités de recherche, de veille et d’aide à la décision. Les spécificités de ce média (rapidité, interactivité, économie) conduisent à renouveler les méthodes d’enquête et de gestion des données décisionnelles.

Le Web et le rapport au temps

Jean Moscarola (Université de Savoie), 2013

Pour télécharger le document intégral 

Pour la 4ème année consécutive les participants au programme e-sens observent par voie d’enquête comment internet est perçu par un échantillon de répondants recrutés de manière opportuniste parmi leur réseau de relations. Cet échantillon de 427 répondants représente une population d’actifs plutôt jeunes. Elle n’autorise pas de généralisation statistiquement fondée mais permet de stimuler la réflexion à partir d’une observation méthodique.

Les premières enquêtes portaient sur la qualité des contenus auxquels l’internet donne accès et sur la confiance qu’on peut leur accorder. Elles ont permis d’établir que le web est devenu un incontournable moyen de connaissance, diversement appréciée selon les usages et les attitudes face à la technologie , mais bénéficiant d’une appréciation globalement positive qui ne cesse de s’améliorer : de 2010 à 2013 la note moyenne en réponse à la question « Compte tenu de votre expérience, veuillez noter la qualité des contenus que vous obtenez via Internet ? »  passe de 6,40/10 à 7,20/10.

L’évocation du temps perdu ou gagné, le caractère chronophage, la rapidité et l’instantanéité d’Internet revenaient fréquemment dans les commentaires recueillis. C’est ce qui nous conduit à focaliser les 2 dernières enquêtes sur la manière dont Internet peut affecter notre rapport au temps et ceci dans tous ses aspects : le temps comme ressource, le temps comme repères (dates, rythmes, pressions), le temps des générations de l’histoire et de la mémoire. Ces aspects viennent en écho de la généralisation des appareils mobiles qui multiplient les circonstances d’usage et bouleversent les habitudes[1].


[1] Dans notre échantillon l’usage des tablettes va croissant passant de 38% en 2012 à 46% en 2013.

__________________________________________________________________________________________________________________________________

Enquête 2009

La rapidité des évolutions technologiques et la nouveauté des usages qu’elles suscitent rendent le Web familier et présent dans les activités quotidiennes de chacun. Cela alimente les enthousiasmes des uns et les craintes des autres. Dans nos activités privées ou professionnelles, nous sommes désormais tous concernés. En venant compléter ou concurrencer les autres moyens de communication que nous avons toujours eus à notre disposition, l’Internet affecte les usages et modifie nos rapports à la communication et à la connaissance.

Et comment la perception que nous avons de ce média affecte-t-elle la confiance que nous accordons aux contenus qu’il nous propose ?

Telle est la nature de l’interrogation à laquelle nos enquêtes annuelles tentent de répondre.

Jean Moscarola
co-fondateur de Sphinx-Développement

__________________________________________________________________________________________________________________________________

Enquête 2010 - Web enjeux de confiance

La question n’est plus de savoir si on peut se passer d’Internet dans nos activités privées ou professionnelles. La vraie question est celle de la confiance que nous pouvons leur porter et des repères qui la fondent. Pour répondre à nos interrogations, nous avons réalisée une enquête en ligne. Nous avons utilisé le logiciel Sphinx pour traiter les données de nos enquêtes. Les résultat de l'étude portant sur un échantillon de de 393 internautes sont publiés dans l'ouvrage Web : enjeux de confiance

Pour enrichir la connaissances collective sur cette thématique, il suffit de remplir notre questionnaire.

Accès au questionnaire en ligne Web