B


Ce lexique regroupe quelques termes techniques ou jargonneux – souvent employés par les spécialistes du Web, des technologies de l’information et du Webmarketing – qui émaillent les articles d’e-sens.

Back-office

Regroupe l’ensemble des actions invisibles pour l’usager d’un site Internet. Il s’agit de la partie d’une application réservée à l’administration de celle-ci et pas à l’interface usager client. Le “back-office” permet de modifier des textes, des images, des prix de produits, d’éditer des états, des statistiques… S’oppose au “front office” qui, lui, est visible par l’usager.

 

Balise Meta

L’une des instructions du code source d’une page Web. La balise notée « Meta » aide le plus souvent au référencement du site. Dans ce cas, elle décrit par des mots-clés le contenu du site afin qu’il soit pris en compte par les robots des moteurs de recherche qui parcourent le Web pour indexer des sites.

La balise « Meta », en fonction des paramètres qui lui seront associés, pourra être utilisée à d’autres fins. Parmi les usages les plus courants : indiquer le titre de la page, résumer son contenu, en indiquer la langue à l’internaute ou au robot du moteur de recherche, renseigner sur l'auteur de la page, rediriger automatiquement les navigateurs vers une autre page, interdire la mise en cache ou l'indexation de la page par les moteurs...

 

Bande passante

Quantité maximale d'informations que peut véhiculer un canal de communication. Se mesure en bauds (ce nom est tiré du patronyme de l'inventeur d’un code utilisé en télégraphie, Émile Baudot) soit un nombre de bits par seconde (bps, abréviation de bits par seconde). Elle s’exprime le plus souvent en Kbit/s (kilo bits par seconde) ou Mbit/s (méga bits par seconde). Plus la bande passante est élevée, plus le débit est rapide et plus les données sont transmises rapidement. Des sites permettent de tester les performances de la connexion de sa ligne en temps réel, comme par exemple www.speedtest.net


Bannière (“Banner”)

Sur Internet, encart publicitaire inséré dans une page Web. La première bannière a été déposée le 27 octobre 1994 sur le moteur de recherche Hotwired et est longtemps restée le standard du marché.

Ces bannières peuvent être de tailles diverses, mais normalisées par des organismes (www.iab.net, “Interactive Advertising Bureau”). L’un des formats les plus répandu est un rectangle, le plus souvent cliquable, de 468 pixels de large par 60 pixels de haut. D’autres formats existent.

La bannière peut être animée ou statique, elle peut intégrer du son ou de la vidéo. La tendance est aux bandeaux interactifs qui permettent la saisie de données par les internautes, voire la discussion en direct de plusieurs internautes au sein du bandeau. L’usage de l’Internet mobile qui se généralise amène de nouveaux formats publicitaires.

 

Base de données (“Data Base”)

La base de données est un ensemble structuré d’informations, reliées entre elles par des liens, en vue de leur utilisation par des applications. Le SGBD (« Système de Gestion de Base de Données ») permet de manipuler les informations stockées dans la base de données. L’organisation de la base de données se fait selon un « modèle de données ». Parmi les divers modèles existants, le modèle dit relationnel est le plus courant. Il stocke les données dans des tables qui sont reliées par des relations.

 

Bit (“Binary Digit”)

Sans lui, rien de l’informatique n’existerait ! Il est la plus petite unité de représentation de l’information. Souvent représenté par un 0 ou un 1, c’est en fait un élément qui peut avoir deux états : positif ou négatif, polarisé nord ou polarisé sud pour le magnétique, perforé ou pas… Ceci détermine le mode de fonctionnement des ordinateurs établi en base 2, ou binaire. Regroupés par 8, les bits donnent des octets qui permettent de représenter les caractères du code ASCII. L’informatique quantique, le jour où elle arrivera, viendra perturber cette harmonie limitée du binaire tel que le connaissent tous nos ordinateurs en ouvrant beaucoup plus largement les possibilités de représentation du 0 et du 1 et donc en démultipliant les possibilités de calcul.

 

Blogosphère

La communauté des blogeurs ou l’ensemble des blogs existants.

 

Bluetooth

Norme de transmission à courte portée permettant d'effectuer des échanges de données d'un appareil à un autre, sans câble, grâce à une « puce » Bluetooth à travers le canal hertzien (transmission radio dans la bande des 2,4 GHz). L'avantage de Bluetooth par rapport à une connexion par infrarouge tient au fait que la transmission hertzienne ne nécessite pas de liaison optique : deux appareils distants de quelques mètres peuvent aisément communiquer bien qu'ils se trouvent dans des pièces séparées. La portée est au maximum de 10 m et le débit au maximum de 10 mégabits/seconde. Le nom s’inspire du roi danois Harald 1er, dit Harald Blåtand (« à la dent bleue »), qui est parvenu à unifier les États du Danemark, de Norvège et de Suède… comme la technologie Bluetooth parvient à unifier les périphériques d’ordinateurs !

 

Bogue ou Bug

Erreur de programmation ou panne matérielle.

« Si les architectes construisaient les maisons comme les programmeurs les applications, le premier pivert venu mettrait par terre la civilisation ! ».

 

Brick and Mortar

Littéralement « brique et mortier », pour illustrer les entreprises qui ne disposent que d’une entité physique ouverte au public, par opposition aux entreprises qui exercent leur activité uniquement dans l’environnement réseau (exemple : site Internet de vente en ligne sans magasin physique) et qui seront qualifiées de “Pure Players”. Les entreprises qui associent à une activité commerciale traditionnelle en point physique et une activité commerciale sur Internet sont dites “Click and Mortar”. Le comportement des clients mixe assez systématiquement les divers canaux qui leur sont proposés pour compléter le cycle d’acquisition d’un produit : de la boîte aux lettres traditionnelle qui reçoit le prospectus papier au comparateur de prix en ligne, en passant par le point de vente physique où le produit est vu et parfois essayé. Plus que de « multicanal », il convient de parler de “cross canal”, ce qui implique pour les entreprises un impératif accru de cohérence de l’ensemble de leurs offres.

 

Broadcast

Terme définissant une diffusion de données depuis une source unique vers un ensemble de récepteurs. Le terme est utilisé en télécommunications, en informatique et en télévision.

 

Browser

Le navigateur Internet est le logiciel client (celui sur le poste de l’utilisateur internaute) sui permet de ‘surfer’ parmi les liens hypertexte du Web. Il est enrichi de divers ‘plugins’ pour pouvoir réaliser des fonctions spécifiques comme afficher des images animées, des objets en 3D… Entre les leaders du Web la lutte est rude pour fournir aux millions d’internautes, gratuitement, leur logiciel de navigation quotidienne sur le Web : Internet Explorer, Firefox, Opera... Mais les enjeux sont aussi en proportion.

 

Business Angel

Investisseur individuel qui place une partie de son patrimoine dans les jeunes entreprises et les fait bénéficier de son réseau d'affaires et de son expérience. Intervient souvent en amont du « capital risque ».

 

Business Intelligence

Techniques de consolidation de données, à partir de logiciens, afin d’aider à la prise de décision. S’appuie sur les bases de données gérées par le système d’information de la firme.

 

Buzz marketing

Démarche marketing visant à provoquer ou amplifier les phénomènes de « bouche à oreille ». L'adjectif viral décrit le phénomène de propagation qui, notamment sur Internet, se caractérise par un système de diffusion pyramidal et une vitesse de transmission qui rappellent évidemment le mode de transmission d'une épidémie. Le marketing viral se distingue donc par son ampleur et par sa vitesse de propagation.

Des sites (Youtube, Dailymotion…) sont des plates-formes fréquemment utilisées pour réaliser des actions de marketing viral.