Commerce mobile : vers l'achat e-media | Avril 2013


Le gain de temps du portefeuille virtuel

Des milliers d’applications ont vu le jour en 2012 développant des solutions pour gagner du temps, de l’argent et des clients. Servant de canal de fidélisation, de système de paiement ou de lien entre le web et les commerçants physiques, le téléphone mobile est devenu l’outil indispensable de l’ère de l’instantanéité.

Ces différentes applications ont toutes une spécialité mais travaillent toutes dans le but de faire gagner du temps et de l’argent au consommateur et d’augmenter le profit et la reconnaissance des commerçants.

Prixing: le comparateur de prix communautaire

Grâce à Prixing, le consommateur peut comparer, depuis février 2011, le prix d’un produit en scannant le code-barres avec son smartphone. L’application utilise un système de géolocalisation permettant au mobinaute de connaitre les magasins vendant le produit désiré autour de sa situation actuelle mais aussi en comparant les prix des différentes enseignes. Ceci permet aux consommateurs de comparer les prix et aux commerçants de connaitre les pratiques de la concurrence. Ainsi, ils peuvent jouer avec les promotions en fonction des tarifs appliqués ailleurs car ce sont plus de 3.8 millions de prix qui sont indexés par Prixing. 


Le web-to-shop: «lier le Web au monde physique»

L’application du français Eric Larchevêque annonce les promotions en temps réel des grandes enseignes et offre des bons de réduction directement sur smartphone. Des graphiques d’évolution des prix sont même disponibles pour vérifier l’effectivité des promotions par rapport aux semaines précédentes ou si elles ne sont que publicité mensongère.

De plus, elle dématérialise les cartes de fidélité. L’opération prend à peine 20 secondes pour scanner le code-barres de sa carte de fidélité et l’attribuer à l’enseigne correspondante. Lors des prochains achats, on pourra passer son smartphone devant le scanner de la caisse et les achats seront enregistrés comme avec une carte de fidélité traditionnelle.

Le coté social de Prixing lui apporte de plus en plus de fans. Près de 500'000 personnes enregistrent des prix sur l’application. A chaque publication de prix, l’abonné reçoit des points et monte les grades de popularité en recevant des «badges». Il en gagne aussi en ajoutant une fiche descriptive par produit annonçant la composition du produit ou simplement en donnant son avis.

De son côté, la nouvelle application d’Apple Passbook n’est pas tant sociale mais elle reprend certaines fonctionnalités de Prixing en allant encore plus loin. Elle permet de dématérialiser tous les coupons, les tickets de cinéma, billets d’avion et autres cartes de fidélité centralisés en un seul portefeuille virtuel.

Des alertes géolocalisées et instantanées

Passbook lancée en septembre 2012 avec l’iOS6 d’Apple utilise des alertes géolocalisées. Le mobinaute ayant téléchargé l’application de sa marque préférée recevra une alerte de la boutique lorsqu’il s’en rapprochera. Cette alerte lui présentera sur l’écran de veille, sa carte de fidélité, ses bons de réduction et les promotions en cours. Elle ira encore plus loin en lui rappelant 24 heures à l’avance lorsque l’un de ses coupons de promotions approche de l’échéance.

Passbook sert aussi de dossier de voyage. Tous les tickets d’avion, de train ou confirmations d’hôtel y sont stockés. Des alertes push envoient au voyageur des informations sur ses vols, les éventuels retards et même les changements de porte d’embarquement. L’application d’Apple permet au mobinaute nomade d’obtenir des informations instantanées dans n’importe quelle situation.

Cette application est aussi, pour les entreprises qui l’ont compris, un moyen de communication et de fidélisation. Les consommateurs qui auparavant faisaient du lèche-vitrine sont maintenant incités par leur smartphone à venir découvrir les promotions à l’intérieur du magasin ou à venir utiliser les coupons de réductions qu’ils auront reçus directement sur leur Iphone ou Ipod touch.

Mobino: payer instantanément par mobile

Passbook ne permettant pas encore le paiement par smartphone, c’est la société Mobino, créée à Genève en 2011 qui s’est chargée de développer l’application du même nom. Son créateur J.F. Groff, un ancien de l’équipe de Tim Berners-Lee (créateur des protocoles HTTP et HTML) voulait créer un système de paiement plus fluide et accessible au plus grand nombre. Son but: faire mieux que les cartes de crédit et surtout moins cher.

Il n’y a pas de commission pour les particuliers et elle ne s’élève qu’à 1% pour les commerçants. Pour les cartes de crédit, cette commission varie puisqu’elle est négociée au cas par cas avec les commerçants mais reste en moyenne supérieure de 80% (mais peut aller bien au-delà).

L’application Mobino est disponible sur Android et sur Apple mais fonctionne aussi avec les mobiles standards. L’application reste basique puisqu’elle ne compte que 4 fonctionnalités:

  • Payer
  • Envoyer de l'argent
  • Consulter le compte
  • Demander de l’argent

L’inscription à Mobino est tout aussi simple. Il suffit de rentrer ses coordonnées bancaires (IBAN, BIC), son identité et surtout son numéro de mobile. Le client pourra payer dans les magasins physiques équipés du système Mobino. Le commerçant entre le montant dans sa tablette dédiée et voit s’afficher un numéro token qui représente la transaction qui n’est valide que 5 minutes. Le client entre ce numéro dans son smartphone, valide le montant et entre son code secret toujours sur son smartphone. Les deux machines reçoivent instantanément une confirmation du transfert bancaire.

Les transactions fonctionnent de la même manière avec les téléphones de l’ancienne génération. La différence est qu’elles se font par appel. Une voix confirme le montant, le client entre le token, son code et la voix confirme la transaction. La transaction coûte le prix d’un appel national puisque chaque pays a son propre numéro. Mobino est présent dans 32 pays européens et projette de se développer en Afrique. Les transactions peuvent aussi se faire à l’international et fonctionne grâce à un système prépayé pour les personnes n’ayant pas de compte bancaire.

L’avantage client de Mobino est la sécurité puisqu’il n’entre qu’une fois ses coordonnées bancaires sur le site de Mobino. Quant aux commerçants, leurs avantages sont la vitesse de transaction et le retour rapide de solvabilité des clients. Si le compte ne peut être débité, la transaction ne passe pas.

Pour en prolonger la réflexion - nos sources :

Beuth, Marie-Catherine, «Le web, outil pour attirer du trafic dans les magasins», [en ligne], 15.08.2011, http://www.lefigaro.fr/medias/2011/08/15/04002-20110815ARTFIG00205-le-web-outil-pour-attirer-du-trafic-dans-les-magasins.php, [consulté le 26.03.2013]

 «Concurrence: accord amiable sur les commissions en matière de carte de crédit», [en ligne], 19.12.2005, http://cms.unige.ch/droit/cdbf/spip.php?article399, [consulté le 26.03.2013]

«Mobino Mobile Payments System», [en ligne], 07.02.2013, http://www.youtube.com/watch?v=uy-xi7y-qow, [consulté le 26.03.2013]

«Passbook sur iPhone iOS6.1 plus explicatif…», [en ligne], 29.01.2013, http://www.next51.net/Passbook-sur-iPhone-iOS-6-1-plus-explicatif_a6682.html, [consulté le 26.03.2013]

«Passbook ou la revanche des commerçants face aux sites e-commerce», [en ligne], 22.09.2012, http://www.behind-b.fr/09-passbook-ou-la-revanche-des-commercants-face-aux-sites-e-commerce/, [consulté le 26.03.2013

«Prixing: Prix locaux», [en ligne], 2012, http://www.prixing.fr/pages/presentation#6, [consulté le 26.03.2013]

«Prixing: Points et Badges», [en ligne], 2012, http://www.prixing.fr/pages/presentation#14, [consulté le 26.03.2013] 

 «Who we are», [en ligne], http://mobino.com/company/, [consulté le 26.03.2013]

Crédit images:

  Julien, «Négociations musclées: Prixing ou comment négocier ses courses!», [en ligne], 05.11.2012, http://negociations-musclees.com/negocier/acheter/prixing-ou-comment-negocier-ses-courses/, [consulté le 08.04.2013]

 «Mobino delivers the future of money, available today», [en ligne], http://mobino.com/mobino-for-everyone/, [consulté le 08.04.2013]

Williams, Christophe, «Apple WWDC: iOS6 Passbook app prepares iPhone to act as e-wallet», [en ligne], 12.06.2012, http://www.telegraph.co.uk/technology/apple/9326872/Apple-WWDC-iOS6-Passbook-app-prepares-iPhone-to-act-as-e-wallet.html, [consulté le 08.04.2013]


dossier préparé par:


Julie Batard, Nathalie Duboux, Marjorie Dycke, Laura Moreau