Une nébuleuse qui séduit les entreprises | Avril 2012


Honni par les uns, adulé par les autres, le cloud computing – c’est-à-dire la mise à disposition de services informatiques «dématérialisés» – sort du brouillard et drague les entreprises. La peur ancestrale de confier au Grand Tout ses données sensibles s’estompe: le nuage ? C’est plus souple et c’est surtout moins cher.

Le cloud est à la mode. Et le Tout Paris exulte: «Moi, mon entreprise est entièrement dans le cloud!» Il est vrai que le mot a quelque chose de magique. On ne saisit pas trop le concept, mais peu importe. Ce doit être une invention de la marque à la Pomme.

On imagine des particules de données en suspension dans les airs, telles de fines gouttelettes qui n’attendraient qu’un simple signal de notre part pour se recomposer et se matérialiser en un tourbillon de poussières interstellaires sur l’écran de notre tablette numérique.

Dans les temps héroïques, c’est-à-dire il y a six mois, on criait: «Confier mes données sensibles à Google, Amazon ou Microsoft? Jamais!» Les cris se sont estompés, le brouillard est tombé. «C’est peut-être pas si mal le cloud.»

Soulevons pudiquement un pan du rideau de fumée…

Source image:
innova.telefonica.es


dossier préparé par:


Juliana De Beni, Gabriella Piergentili, Pascal Rocha da Silva, Nathalie Valembois