Crowdsourcing: la puissance de la foule | Mai 2011


Quand la pomme croque dans la masse

Apple est devenu le fruit préféré des technophiles du XXIe siècle. L’iPhone et l’iPad sont des bijoux technologiques qui ne révolutionnent pas seulement nos vies, mais aussi les modèles économiques. Voyage dans l’antre du crowdsourcing: l’App Store.


http://www.designerjog.com/2010/10/07/apple-lhistoire-dun-logo/Aujourd’hui est un grand jour, j’ai reçu mon premier iPhone! Après avoir procédé aux réglages de base, choisi la mélodie de ma sonnerie et enregistré mon message vocal personnalisé, j’ouvre mon compte Apple et, en tapotant sur mon écran tactile, je me dirige vers l’App Store, véritable caverne d’Ali Baba offrant plus de 350’000 applications différentes à télécharger. 

10 milliards de téléchargements, et moi, et moi, et moi

«Apps» est le sobriquet pour «applications» ou «applicatifs» . Ce terme regroupe une quantité impressionnante de logiciels sur les appareils mobiles fonctionnant sur l’iOS – le système d’exploitation créé par Apple – et, depuis peu, sur les ordinateurs Mac. Ils sont accessibles via le magasin en ligne «App Store» gratuitement ou moyennant paiement par carte de crédit ou grâce à un bon d’achat i-Tunes. Son prix moyen est de $2.65.

 

Les applicatifs à disposition offrent des services divers et variés: jeux, musique, outils, divertissement… Depuis le lancement de l’App Store en juillet 2007,  Apple a enregistré plus de 10 milliards de téléchargements, dont 7 milliards rien qu’en 2010 !

iCréation et business model

Apple met à la disposition du public un véritable environnement technologique propice à la créativité et qui donne à ses utilisateurs une «expérience numérique» à laquelle ils adhèrent et qui encourage d’autres à faire de même. En effet, Apple a su rassembler une communauté de plus en plus large désireuse de faire partie de l’aventure Apple.

 

Apple a eu l’idée révolutionnaire de créer un nouveau business model basé sur le crowdsourcing  en permettant à quiconque de créer sa propre application selon une marche à suivre et des critères rigoureux, dans un environnement contrôlé, sécurisé et offrant une meilleure visibilité par le biais de l’App Store. 

Assister les développeurs

Vous souhaitez créer votre propre application? Aucun problème, Apple vous assistera autant qu’il le faudra pour vous aider à développer une application qui fera naître le désir du public et gonflera les bénéfices de la Pomme tout en vous apportant peut-être un revenu supplémentaire.

Marche à suivre

1. Avoir une idée, une bonne idée!

Soyez créatif, allez chercher une idée originale, utile ou drôle. Il ne faut pas hésiter à passer du temps sur l’App Store et tester toutes sortes d’applications avant de vous décider. Mais attention! Vous devrez passer par le «comité de censure» d’Apple et votre création sera rejetée si :

  • elle viole les droits d'auteurs
  • elle est pornographique 
  • elle est discriminatoire
  • elle a été piratée ou volée
  • elle est illégale 
  • elle entre en concurrence avec des applications fournies par Apple

2. S’inscrire

Les processus de création d’application pour Apple sont très contrôlés et une marche à suivre stricte doit être suivie. L’aspirant créateur devra créer un profil de développeur sur l’Apple iPhone Developer Program. Après avoir rempli le questionnaire, accepté les conditions et payé, une autorisation est envoyée dans les 24 heures donnant accès à l’environnement de développement d’applications.

3. Se lancer

Développer une application peut prendre du temps, beaucoup de temps. Il est donc vital de bien se préparer et de s’entourer de partenaires pouvant apporter leur savoir-faire. C’est un vrai projet, une entreprise complexe. En effet, il faudra endosser les costumes de chercheur, de technicien, de responsable de projet, d’architecte, de comptable ou encore de designer :

  • chercher les applications qui ont du succès et en analyser les raisons
  • faire une étude de marché
  • élaborer l’architecture de l’application
  • en dessiner l’interface
  • programmer
  • tester l’application grâce au simulateur iPhone ou iPad à disposition
  • soumettre le projet à Apple
  • diffuser son application sur l’App Store
  • promouvoir le produit

Enfin, il est conseillé de faire signer un contrat de confidentialité ou de non-divulgation (non-dislosure agreement) qui doit vous protéger de toute divulgation de tout ou partie de votre projet par l’un/e des personnes collaborant avec vous.

Qu’est-ce que ça rapporte?

Il est intéressant de remarquer que les développeurs d’applications pour Apple peuvent être des individus férus de technologie aussi bien que des grosses entreprises industrielles ou de services.

Une cotisation annuelle est perçue, qui va de 99$ pour un individuel ou une entreprise mettant leur application à disposition du grand public par le biais de l’App Store, à 299$ pour une entreprise qui garderait l’utilisation exclusive de son application. 

Enfin, c'est le développeur qui fixe le prix de son application. Il percevra 70% des revenus générés mensuellement,  Apple se réservant les 30 % restants.

Alors, prêt à relever le défi?

 

Sources:

www.apple.com

www.theinnovation.eu

www.zdnet.com

www.pcmag.com

fr.wikipedia.org

www.smashingmagazine.com

www.apple.com

developer.apple.com

 

Sources images:

www.designerjog.com


dossier préparé par:


Zian Kighelman, Gilles Laforge, Florian Locatelli, Cristina Späni, Emmanuel Wicht