Les modèles pluriels du e-journalisme | Decembre 2010


L'avènement d'Internet – et du «tout gratuit» – a provoqué une profonde mutation dans le monde de la presse. Les éditeurs traditionnels ont dû prendre le train en marche et s'aligner sur de nouvelles formes de journalisme. Le défi: connaître le mieux possible son lectorat pour lui offrir une information ciblée et digne d'intérêt tout en proposant à un prix modique des services spécifiques. Tour d'horizon des formes de journalisme nées avec le Web et de leurs modes de financement.

etatsgenerauxdelapresseecrite.fr
«Knowledge Navigator»: c’est le nom d’une vidéo qui a atterri maintes fois dans nos boîtes de réception lorsque la tablette numérique d’Apple faisait son buzz sur la Toile.

Ce petit film, tourné dans les années 80, met en scène l’un des rêves de la firme de Cupertino: un homme d’affaires arrive dans son bureau un peu «vintage» et cossu, s’approche de sa table de travail puis ouvre un  livre… électronique. L’objet a tout de l’iPad: connexion sans fil, visioconférence, géolocalisation. Et surtout, l’acteur se sert de son nouvel organiseur en effleurant l’écran… du doigt!

Près d’un quart de siècle avant l’apparition des lecteurs ebook, la marque à la pomme avait tout prévu. A un détail près: l’homme n’extrait pas le précieux objet de sa serviette. Tout laisse donc à supposer que, s’il existe bel et bien une connexion sans fil, elle ne peut fonctionner à l’extérieur, au milieu de Madison Square Garden.

Et pourtant, voilà la vraie révolution. L’information qu’on nous livre chaque millième de seconde n’est plus limitée aux dimensions d’une feuille de journal, elle n’est plus une portion de plan symbolisée par un écran, et aucun tuyau ne la contient.

L’info, omniprésente, devient aussi volatile: elle se diffuse à travers les airs et se fixe un instant seulement sur un terminal pour s’évanouir plus loin. Elle est devenue aussi évanescente que les ondes qui la propagent pour se confondre enfin avec elles.

Alors, doit-on vraiment payer l’air que l’on respire?

Knowledge Navigator


Source image: etatsgenerauxdelapresseecrite.fr


dossier préparé par:


Philippe Barmettler, Rita Louro, Gerardo Rivera Valencia, Stéphanie Sarfati