Souriez, vous êtes géolocalisés ! | Novembre 2010


La géolocalisation – c'est-à-dire l'ensemble de procédés permettant de décrire la position précise d'un objet, d'une personne, d'un endroit à l'aide de coordonnées géographiques – fait son apparition dans la vie de tous les jours. Avec l'engouement du grand public pour les smartphones et leur GPS embarqué, cette technologie se popularise à la vitesse grand V. Les réseaux sociaux s'engouffrent dans la brèche pour nous offrir de nouvelles applications liées à notre positionnement sur la planète. Les gens du marketing rivalisent d'ingéniosité pour s'approprier ce nouveau filon, le tout dans une ambiance très ludique.

chat

«Allez, plus qu’un check-in! s’exclame l’un des 2 millions d’utilisateurs de Foursquare en sirotant son café aromatisé. A chaque enregistrement, je reçois des points. Je deviendrai maire et je pourrai profiter de réductions!»  
Quel étrange monologue, n’est-ce pas? Et pourtant, ce nouveau jeu à la mode qui marie réseau social, microblogging et GPS s’est invité depuis peu sur votre iPhone ou votre Blackberry: il s’agit de collectionner le maximum de badges virtuels liés à un lieu spécifique et de grimper dans la hiérarchie des habitués.
Au nom de la fidélisation du client, la «géolocalisation» s’est sournoisement introduite dans notre intimité. Car indiquer l’endroit où l’on se trouve à des «amis» via notre mobile implique aussi de dévoiler encore un peu plus notre vie privée.
Ce phénomène, à première vue anodin, fait preuve d’autant plus d’ingéniosité qu’il est transporté à mille à l’heure par des technologies plus novatrices les unes que les autres.
Mais finalement où est la valeur ajoutée d’un tel marketing? Le client va-t-il continuer son strip-tease en échange de quelques centimes de réduction sur son café? La partie ne fait que commencer…
Source image

In Le Meilleur du Chat, Philippe Geluck, Casterman, Paris, 1993, ISBN 2-203-34009-6

dossier préparé par:


Madiha Favre, Janick Konishi-Bétrisey, Marzena Lapka, David Melviez, Alexandre Nickbarte