L'argent virtuel n'a pas d'odeur | Mars 2008


Focus sur Second Life

Une immersion dans l’environnement de Second Life et ses Linden dollars.

L’environnement et son fonctionnement

Seconde Life (SL) est univers virtuel 3D (ou Metavers) conçu en 2003 par Linden Lab qui a connu une forte croissance en 2006. 12 millions d’utilisateurs y sont aujourd’hui enregistrés et la plateforme génère 650’000 véritables dollars par jour.

L'univers SL est basé sur un principe Web 2.0 pour lequel la grande majorité des éléments constituant l’environnement est conçue par les résidents eux-mêmes. Ces éléments sont répertoriés en 3 catégories :

  • avatar, le « Moi » virtuel qui constitue LA condition sinequanone pour intéragir avec l’environnement
  • les objets (vêtements, accessoires, véhicules…)
  • les terrains

SL s’inscrit comme une économie dans l’économie dans laquelle règne une grande liberté de création et d’expression. « Tout » y est réalisable et un grand nombre de commerces et d’industries font régulièrement leur appartion.

De grandes marques de consommation en passant par l'industrie du cinéma aux partis politiques y assurent le commerce et/ou la promotion de leurs produits ou services.

Devise et transactions

La monnaie de Second Life, le Linden $ (L$), est une devise universelle, toutefois non-reconnue par aucun système bancaire, utilisée pour tout achat/vente de biens ou services. Le cours fluctue de manière relativement stalbe autour de 270 L$ pour 1$. Depuis octobre 2007, une TVA est imposée pour les résidents européens. Elle s'applique sur les frais d'achat et de maintenance des îles privées, sur le Tier et sur les abonnements Premium. Cette taxe se situe entre 15 % et 25 %.

Utilisation des Linden dollars

Les transactions en L$ couvrent les domaines suivants :

  • Achat de terrains, location ou revente de lieux
  • Services Second Life : téléchargements d’images ou de son, création de groupe...
  • Argent de poche hebdomadaire (300 L$) reversé par Second Life aux résidents Premium
  • Achat d’objets
  • Achat de services

Des dérives dans Second Life

Nul n’est à l’abri des L$ frauduleux et Linden Lab se réserve le droit de les confisquer (si l’achat ou la vente s’effectue auprès d’un organe non-accrédité par Linden Lab, par exemple).

Les mesures recommandées avant tout achat de L$ sur les sites marchands (du type Ebay) sont une étude attentive du profil du vendeur avec une attention toute particulière sur les commentaires d’appréciation des internautes à son égard et si le vendeur dispose d’un avatar SL. Les paiements s’effectuent en temps réel sur les comptes sécurisés Paypal.

Afin de contrôler la crédibilité des avatars, Linden Labs offre aux organismes de change officiels (LindeX, ELDEXchange…) un accès à l’application Risk-API permettant de contrôler la fiabilité des avatars marchands.

Eldorado

Considéré par beaucoup comme un nouvel Eldorado, SL a bien contribué à la fortune de quelques résidents mais ceux-ci ne représentent qu’une petite minorité de chanceux. Citons peut-être la success story de l’allemande Anshe Chung de son pseudo qui capitalise aujourd’hui ses biens à 1 mio $ en opérant sur des spéculations foncières virtuelles.

Afin de se prémunir contre tout phénomène spéculatif, Linden Lab interdit toute structure offrant des intérêts financiers en L$ et banni les banques virtuelles (dont la Ginko Financial) et autres compagnies financières.

Quelques chiffres

Monthly Spending by Amount (2008 January)

tab1

Resident Transactions by Amount (2008 January)

tab2

Réalisé par Bao On


dossier préparé par:


Nicolas Candolfi, Christina Kitsos, Grégoire Pennone, Bao Thong On