Big Google is watching you! | Decembre 2007


Merci de vos informations messieurs les spécialistes

La position de Google vue par l'Ingénieur informaticien Ion Cionca. Que fait la concurrence? En quoi Microsoft est mieux perçu en matière de protection des données privées, c'est ce que nous révèle Dr. Marc Holitscher dans son interview.

Monsieur Ion Cionca, Ingénieur Informaticien, nous parle du géant Google

Quelle est votre analyse sur la fulgurante ascension de Google au cours des dernières années?

Google a été le premier vrai acteur de la recherche web systématique; ajouter à cela l'archivage permanent, le classement des résultats selon l'importance estimée des mots clés et des pages ("page ranking"), plus les technologies pour la publicité ciblée AdWords (http://en.wikipedia.org/wiki/AdWords) et Adsense (http://en.wikipedia.org/wiki/Adsense) pour avoir les ingrédients de son ascension fulgurante. Le petit prototype de deux étudiants est rapidement devenu le numéro un de la rechercher sur le net, le nouveau Big Brother qui sait tout sur tous, craint et incontournable d'un bout à l'autre de la toile, entre Google Search, Google News, Gmail, Picasa, l'agenda, les blogs, les groupes et jusqu'au grand rêve de numériser le contenu des bibliothèques du monde : Google le grand maître du savoir de l'humanité.

Selon vous, comment et pourquoi Google a surpassé les autres moteurs de recherche (Yahoo, Altavista, etc...)?

Altavista et Yahoo avaient décidé que l'utilisateur d'Internet avait besoin d'un service de type portail qui présente, en vrac, sur la page d'entrée tout et souvent trop d'information. Le moteur de recherche, un de ces volets, était empirique et simpliste ; aucune stratégie d'indexation et de classement : Altavista indexait tous les mots des pages enregistrées, y compris les "et", "où" ou "le". L'explosion du net a marqué la faillite de ce système noyé par la masse des réponses possibles sans aucun critère de classement. En plus, la publicité faite en dehors du contexte des résultats de la recherche n'incite pas l'internaute à suivre les liens proposés. Les pages épurées au stricte minimum de l'utile et des résultats d'une précision surprenante ont fait de Google le site incontournable.

L'internaute lambda devrait-il prendre des précautions lors de ses visites sur la toile?

Oui, mais sans devenir paranoïaque: on n'étale pas le numéro de sa carte de crédit sur son t-shirt quand on sort en ville, mais on le donne volontiers aux personnes censées avoir une respectabilité reconnue lors des achats. Pareil sur la toile: on ne donne pas des informations sensibles n'importe où : Paypal ou un service de banque sont, jusqu'à la preuve contraire, crédibles et sécurisés (vérifier pour cela des détails de sécurité de la connexion, l'adresse de la page et le certificat de sécurité du prestataire de services).

Prudence aussi avec les mails non-sollicités qui nous proposent des transactions financières alléchantes mais douteuses, les invitations à corriger notre compte bancaire échu ou même les appels à sauver telle ou telle cause. Les organismes financiers utilisent toujours le courrier papier pour ce qui touche aux données sensibles des clients. L'enrichissement rapide en aidant le fils d'un dictateur déchu d'Afrique à sortir un tas de millions de dollars contre 10% de commission sent fort l'arnaque et les appels pour envoyer des cartes postales à un enfant malade d'un hôpital d'Europe de l'Est sont souvent de l'intox ("hoax").

Google sait tout sur nous mais assure ne pas vouloir faire du mal (motto "do no evil") et respecter notre intimité ; en même temps, il refuse tout commentaire sur sa position si un organisme d'Etat haut placé exige l'accès à ses bases de données.

Qu'on le veuille ou non, notre présence sur le net ne passe pas inaperçue : le surfing reste dans les logs des serveurs, dans la mémoire cache du navigateur, nos préférences sont enregistrées dans les cookies et ressorties pour mieux cibler l'offre. Notre adresse, notre identité, nos images qui se trouvent sur des serveurs mis à disposition sur le net sont potentiellement indexables et accessibles à des tiers.

On peut savoir précisément où se trouve le clavier qui a fait tel accès à telle heure sur telle page. Ces informations peuvent être obtenues si les raisons de la demande et le poids de l'instance qui fait cette demande (traque de pédophiles ou du terrorisme) sont suffisamment appuyés. Néanmoins, savoir si c'est le père, la mère, le copain du fils ou le chien qui était en train de pianoter sur le clavier, c'est plus compliqué (http://www.epatric.com/funstuff/dog/) - mais cette explication risque de ne pas être entendue.

Quel est votre sentiment sur la position de Google en Chine, sa position contrastant fortement avec sa toute-puissance mondiale, puisqu'il affiche une large longueur de retard face au moteur de recherche local Baidu?

Le retard dans le classement des accès est expliqué d'une part par le fait que, culturellement, la plupart des Chinois préfèrent utiliser les services d'une entreprise locale. Ensuite, le moteur de recherche de Baidu est intensément utilisé pour trouver et télécharger des morceaux de musique (voir l'icône dédié MP3). Google doit jouer finement pour être toléré sur une scène où les contraintes politiques imposées par le système sont presque naturelles pour les entreprises locales : filtrer ou pas les pages qui parlent des mouvements de libération du Tibet ou bien d'autres sujets qui fâchent, vendre ou pas son âme pour faire des affaires. Il semblerait que le choix de Google est fait : autant chez Baidu que chez Google China ( g.cn) la recherche "tiananmen square" montre plutôt des touristes joyeux sur cette place que les tanks qui ont marqué les évènements de mauvais souvenirs. Drôle d'amnésie pour la mémoire d'éléphant de Google...

Dr. Marc Holistscher, spécialiste de Microsoft, nous révèle la position de Microsoft par rapport à la protection de données privées

Dans le rapport d’analyse de Privacy International "Classement des entreprises de services Internet" les résultats montrent que Microsoft a une meilleure performance en matière de protection des données privées que Google, grâce à "l’éthique d’entreprise et le leadership”. Quelle est la stratégie de Microsoft?

Microsoft a toujours maintenu un engagement très fort en matière de protection de la sécurité et de la vie privée de ses clients. L’entreprise a adopté une stratégie à plusieurs facettes pour protéger les informations personnelles des individus; d'une part le développement et l’implémentation de solutions technologiques, d'autre part l’éducation des consommateurs quant aux moyens dont ils disposent pour se protéger eux-mêmes lorsqu’ils travaillent en ligne et ont affaire aux directives de sécurité et des données privées.

En tant que membre fondateur du forum de législation des données privées des consommateurs, Microsoft est considéré comme leader actif pour l’instauration d’une législation fédérale des données privées. Microsoft a partagé son expérience et ses connaissances d’intégration de la protection des données dans les processus de développement avec les acteurs du marché.

La protection des données privées comme centre des préoccupations demande un investissement considérable et continu lors du développement de produits, des règles et des pratiques internes. Microsoft a mis en place un groupe de travail et une communauté virtuelle en charge des pratiques et règlements de protection des données qui compte 40 employés à plein temps et 390 employés à temps partiel. Par ailleurs, l’entreprise adhère aux principes généraux reconnus et fait constamment évoluer ses pratiques et principes à mesure que ses technologies et services évoluent.

En juillet 2007, Microsoft a annoncé la mise à jour des principes de protection des données pour Windows Live search et la collection et protection des données privées pour la publicité online. Les nouvelles règles incluent des notices aux utilisateurs, le contrôle d’utilisation, l’anonymat des données de recherche, la protection des données, le respect légal, les processus clé, etc. La liste complète peut être trouvée sous www.Microsoft.com/privacy. Ces principes montrent l’engagement de Microsoft en matière de protection de la sphère privée.

Les entraves à la protection des données privées sur Internet augmentent. L’engagement de Google quant à la collecte des données privées est au centre des préoccupations. Quelle est la position de Microsoft?

Il y a un intérêt croissant de la part des consommateurs par rapport aux implications de la sphère privée dans les publicités en ligne, les offres ciblées grâce à l’analyse comportementale et la personnalisation des services en ligne.
Les consommateurs ont une surcharge d’information générée par un patchwork de multiples polices de protection des données différentes, chaque entreprise établit sa propre charte de confidentialité. Microsoft milite en faveur de procédures et règles de protection des donnée privées communes, tant pour la recherche que les publicités en ligne. L’entreprise encourage ses partenaires et régulateurs à développer des pratiques de confidentialité communes qui protègeront les consommateurs de manière mondiale.

Quant à la recherche en ligne, pour Microsoft anonyme signifie anonyme - il ne doit pas y avoir de liens ou connections directes à l’individu. Les informations personnelles et données comportementales identifiables doivent être séparées des termes recherchés. Selon Microsoft, ces principes doivent être au centre du dialogue des règles de confidentialité pour les entreprises et rester aussi simples et compréhensibles que possible pour le client.

Avez-vous un département pour la protection des données privées et comment traitez-vous les questions des utilisateurs par rapport à la collecte et le traitement de leurs données?

Microsoft s’engage à respecter les lois de protection des données dans le cadre de chaque juridiction. L’entreprise a un standard unique et une approche globale de la protection des données, basées sur les ordonnances européennes, elles-mêmes dérivées de la directive de protection des données de 1995. L’entreprise collabore régulièrement avec les régulateurs de l’union européenne et tente de développer une protection pertinente pour les utilisateurs.

Microsoft soutient que les données privées des consommateurs doivent être utilisées uniquement à des fins qu’ils ont accordées. Pour permettre au client de contrôler ses données personnelles, l’entreprise doit fournir une information claire quant à la manière dont les données sont collectées et utilisées. Afin de rendre ces règles de confidentialité autant précises que possible, Microsoft a consolidé les différentes règles en un seul document global. Microsoft fournit son règlement dans un format facile à utiliser, facile de lecture et accessible depuis tous les services online.

Le règlement unifié est disponible sur Live.com, MSN, Microsoft.com, Xbox.com et autres sites Microsoft. Les clients peuvent également poser leurs questions directement en ligne sur: https://support.microsoft.com/contactus2/emailcontact.aspx?scid=sw;en;1310&ws=1prcen

Microsoft a travaillé dur pour s’assurer que tous ses services et produits définissent et communiquent clairement les règles de confidentialité. Elles expliquent au consommateur quels types d’informations l’entreprise collecte et comment elle les utilise. Lors du renouvellement de ses règles de confidentialité en juillet, Microsoft a cherché à rendre ses pratiques les plus transparentes possibles.

Quel type d’information pouvez-vous collecter et lesquelles collectez-vous avec et sans consentement de l’utilisateur?

Comme stipulé dans les règles de confidentialité, Microsoft collecte et utilise les informations qui lui permettent de fournir les transactions que le client a approuvées et ne collectera pas les informations dont l’entreprise n’a pas besoin. Microsoft utilise les données afin d’améliorer ses produits, sites et servies; fournir un service client plus efficace; simplifier ses sites et services en évitant à l’utilisateur d’entrer de manière répétitive les mêmes informations; permettre des recherches et analyses dans le but d’améliorer les produits, services et technologies; et fournir du contenu et de la publicité personnalisés basés sur les intérêts et préférences spécifiques.

Toutes les données collectées par Microsoft respectent les engagements de protection des données privées sous lesquelles elles ont été collectées.

Quelle est votre position quant au produit OpenSocial lancé par Google, en considérant les multiples données qu’ils peuvent collecter en offrant ce produit aux développeurs?

Selon Microsoft les plateformes ouvertes bénéficient tant aux développeurs qu’aux utilisateurs. L’entreprise revoit actuellement le OpenSocial API pour mieux saisir les bénéfices et les implications en matière de sécurité et protection des utilisateurs et de contrôler l’évolution de ce standard. Fournir une application qui permette l’accès aux données sensibles des utilisateurs au travers de multiples réseaux met en question toute la sécurité et la protection de l’utilisateur. Nous en dirons plus lorsque nous saurons plus à ce sujet!

Quelle est votre position par rapport au produit Google Desktop Search?

Microsoft apprécie la concurrence saine sur le marché. Nous sommes bien préparés pour prouver aux consommateurs la valeur ajoutée qu'ils peuvent tirer de notre plateforme intégrée et l'expérience que nous avons acquise en matière de desktop.

Réalisé par Christine Müller et Valérie Debély


dossier préparé par:


Valérie Debély, André Koller, Christine Müller, Sandra Schneider-Branco, Deicy Tautiva Pulido