Le Web révolutionne la télévision | Mai 2007


Nos fiches techniques et métiers

Comment fonctionne le IP TV et une Set-Top-Box? Comment opère Bluewin TV avec sa télévision par ADSL? Qu’est-ce que le Peer-to-Peer (P2P)? Les fiches techniques sont là pour vous en dire plus. A travers une approche scientifique, Philippe Mottaz observe les effets des technologies d’Internet sur le média télévisuel. Notre fiche métier a retenu ses réflexions. A découvrir!

Fonctionnement du IP TV

L’Internet Protocol Television (IPTV) est le processus de transmission de la télévision (vidéo et audio) à travers l’utilisation du protocole du réseau Internet IP. Ces réseaux IP initient, propagent et réceptionnent les communications vocales, vidéo et multimédia en utilisant ce protocole IP. Ce système IP peut être public (par exemple la télévision sur un ordinateur depuis Internet), privé (par exemple la télévision par ADSL la plupart du temps, afin de garantir une bonne qualité de diffusion) ou encore un système hybride.

Le flux vidéo est donc premièrement encodé dans un format vidéo (la plus part du temps en MPEG-2, mais quelque fois en H.264 ou Windows Média) puis découpé en plusieurs petits paquets IP. Ces paquets IP vont donc être diffusés sur des réseaux IP privés ou publics (Internet). L’ordinateur ou la set-top-box ont la même fonction, il s’agit de remettre en ordre les paquets IP afin de récupérer le flux vidéo pour le diffuser sur un écran d’ordinateur, une télévision, voire même un téléphone portable.

fiche tv 1

Le diagramme ci-dessous montre un système simple de télévision IP qui peut être utilisé afin d’accéder à différentes sources de médias. Ce schéma montre comment une télévision standard est connectée à une set-top-box (voir fiche technique no 3) qui convertit le signal IP vidéo en un signal TV standard. La set-top-box (STB) est un passage obligé à un système de convertisseur IP vidéo. Cet exemple illustre comment le système Switched Video Services (SVS) permet à l’utilisateur de se connecter à divers type de sources télévisuelles incluant les chaînes de télévision classiques, la souscription à des services et la vidéo à la demande. Quand l’utilisateur désire accéder à ces sources de médias, la demande (effectuée soit pas le média player de l’ordinateur ou par la télécommande de la set-top-box) est envoyé au SVS qui détermine à quelle source de média l’utilisateur veut se connecter. Le schéma montre que l’utilisateur n’a besoin que d’un canal vidéo au SVS pour avoir un accès virtuel à un nombre illimité de sources vidéo.

fiche tv 2

fiche tv 3

Liens utiles et sources:
Wikipedia EN - http://en.wikipedia.org/wiki/IPTV
Wikipedia DE - http://de.wikipedia.org/wiki/IPTV
http://www.internetfernsehen.ch/
http://www.fernsehen.ch/iptv/
http://www.iptvtoday.de/blog/
http://www.microsoft.com/tv/IPTVEdition.mspx
http://www.iptvnews.net/

Comment opère Bluewin TV

Depuis le mois de novembre 2006, Bluewin est le premier opérateur Telecom Suisse à proposer la télévision par ADSL. Cette fiche technique décrit de façon plus détaillée que le cas pratique (lien) l’offre de Bluewin TV. Les informations de cette fiche technique proviennent du site de Bluewin TV.

Bluewin propose la télévision via l'ADSL. Regarder la télévision ne sera désormais plus la même expérience. Outre une qualité irréprochable, Bluewin TV fait bénéficier le grand public d’un grand nombre de chaînes et amène une nouvelle dimension à la télévision grâce à Canal+ et la Video on Demand. Bluewin TV vous propose aussi une multitude de fonctions innovatrices – leur slogan: la télévision n'a jamais été aussi intéressante!

Le schéma ci-dessous présente de façon très simple comment l’information télévisuelle arrive chez le consommateur:

fiche tv 4

Le contenu télévisuel est reçu par les récepteurs satellite et sont cryptés. L’offre multimédia est ensuite injectée au centre de calcul Bluewin et transmise via ADSL au boitier décodeur (set-top-box) du client. Le signal IP est ensuite converti afin qu’il puisse être diffusé sur n’importe quel écran de télévision.

La plateforme IPTV de Bluewin TV utilise la solution de Microsoft TV qui est certainement aujourd’hui la plateforme la plus aboutie pour cette offre de service.

L’installation est très simple et effectuée par un technicien, voici le schéma de raccordement fourni par Bluewin:

fiche tv 5

Le tableau ci-dessous résume l’offre que Bluewin propose:

Chaînes et contenu Bluewin TV

Chaînes Un maximum de diversité: avec Bluewin TV Plus, vous pouvez capter plus de 120 chaînes, soit environ deux fois plus de chaînes que sur le câble. La réception de ces chaînes est comprise dans les tarifs Bluewin TV.
Live Events exclusifs  Assister à des retransmissions sportives en exclusivité.
Video on demand  Avec la Video on Demand, vous louez vos films préférés sans quitter votre sofa, sur simple pression d’une touche. Un grand choix de films est ainsi à votre disposition jour et nuit. Location 24h/24, le prix est fixé pour 24 heures.
Chaînes supplémentaires  Moyennant un supplément, vous avez un accès illimité aux séduisants bouquets offerts par Canal+, Teleclub et d'autres fournisseurs. Regardez les plus grands succès cinématographiques du moment et les meilleurs classiques ainsi que des retransmissions sportives ou des émissions familiales, sans aucun spot publicitaire.
Radio Avec Bluewin TV, vous pouvez non seulement regarder la télévision, mais également écouter la radio, en choisissant parmi un grand nombre de stations radio de toute première qualité.

Il est nécessaire d’installer une set-top-box entre le modem ADSL et la télévision. Cette set-top-box appelée Bluewin TV-Box permet à l’utilisateur d’une part d’effectuer et visualiser les choix de programmes qu’il opère et d’autre part de reconstituer les paquets IP afin d’obtenir le flux vidéo (voir fiche technique no 1 pour le fonctionnement de l’IP TV).

Le tableau ci-dessous présente les fonctionnalités de la set-top-box de Bluewin:

Fonctionnalités de la Set-Top-Box Bluewin TV (Bluewin TV-Box)

Enregistrement TV: une seule touche suffit  Vous pouvez programmer et enregistrer des émissions en appuyant sur une simple touche.
Enregistrement en série super simple  Vous ne voulez manquer aucun épisode de votre série préférée? Enregistrez tous les épisodes d’une série en appuyant sur une seule touche.
Programmation à distance  Si vous n’êtes pas à la maison, vous pouvez programmer l‘enregistrement de n‘importe quelle émission via Internet ou votre téléphone portable.
Live-Pause: vision d’émissions en différé Interrompez simplement l’émission en cours et reprenez-la ultérieurement à partir du même point.
TV-Guide: le programme TV en un clin d’oeil Vous avez toujours le programme TV sous la main avec Bluewin TV-Guide: le guide électronique des programmes TV, contenant des informations sur chaque émission.
Image dans l’image: zapping facilité  Vous êtes en train de regarder un programme et vous voulez voir en même temps ce qui passe sur les autres chaînes ? Aucun problème. La fonction "Image dans l'image" ouvre une petite fenêtre dans l'émission en cours.
Contrôle parental: vous fixez les limites  Pour éviter que vos enfants regardent des émissions qui ne leur sont pas destinées.

La fonctionnalité d’enregistrement ponctuel ou en série directement sur le disque-dur de la set-top-box est particulièrement intéressante.

En conclusion, quels sont les avantages et inconvénients de Bluewin-TV face à ses concurrents que sont les câblo-opérateurs (ex. Cablecom).

Avantages Inconvénients
Très pratique pour les personnes n’ayant pas la possibilité de se connecter au câble. La qualité dépend fortement de la bande passante disponible
Très simple d’installation  Possibilité d’avoir Bluewin TV sur 2 téléviseurs au maximum
Le programme TV online L’obligation de souscrire à un abonnement Internet qui n’est pas obligatoire pour recevoir la télévision par ADSL
Le système d’enregistrement sur le disque dur interne de la set-top-box   
Les services supplémentaires comme la vidéo à la demande ou les événements sportifs en live   

Toutes les informations sont disponibles sous: www.tv.bluewin.ch

Fonctionnement d’une Set-Top-Box

fiche tv 6
fiche tv 7

La set-top-box est un appareil (voir photos ci-dessus de la set-top-box de Bluewin TV) qui permet de faire l’interface entre sa télévision et le signal externe (câble Ethernet, ligne de téléphone, une antenne satellite ou hertzienne) et est utilisé pour diffuser du contenu (vidéo, audio, pages web, jeux ou autre). A l’origine, ces appareils étaient destinés à décoder un signal télévision par satellite ou par câble. Ces appareils disposent également d’un système de présentation pour faciliter leur utilisation.

fiche tv 8

La set-top-box est raccordée au téléviseur par un câble péritel, HDMI ou autre (voir schéma ci-dessous).

fiche tv 9

Aujourd’hui, la télévision par Internet nécessite ces set-top-box pour « dialoguer » avec le réseau Internet. Dans un réseau IPTV, la set-top-box est le petit ordinateur qui fourni une communication à deux sens entre un réseau IP et un décodeur de flux de vidéo. Elle est habituellement connectée à une ligne de téléphone afin de recevoir le signal TCP/IP pour la télévision par Internet. Les set-top-box contiennent en plus un microprocesseur afin de faire tourner un système d’exploitation. Plusieurs systèmes sont disponibles dont les plus connus sont Windows et Linux. Ce système d’exploitation sert essentiellement à décoder le flux vidéo et audio mais également à ajouter une interface de présentation pour l’utilisateur.

Actuellement ces set-top-box sont donc des boîtes à tout faire. En télécommunication nous appelons ça le triple jeu (Triple Play). Ce service Triple Play est un terme marketing pour la désignation de trois services : un réseau Internet à haut débit, la télévision (VoD ou chaînes classiques) et la téléphonie sur simple connexion au haut débit. Il s’agit donc d’un nouveau business model que les opérateurs sont en train de mettre en place.

En conclusion, nous constatons le retour de ces appareils et ils nous offrirons une multitude de services directement sur notre écran de télévision. Serait-on à la fin de la prédominance des ordinateurs personnels pour l’utilisation de services Internet?

Liens utiles et sources:
http://en.wikipedia.org/wiki/Set-top_box

Principes du Peer to Peer (P2P)

Le Peer to Peer ou P2P est un réseau formé par des internautes rendant le transfert à la fois rapide et très facile de tout type de données. Son architecture permet à chaque internaute de partager des fichiers musicaux, des films ou autres données avec les autres utilisateurs de ce réseau.

En effet, l’ordinateur de chaque utilisateur peut agir soit comme fournisseur de données (serveur), soit comme consommateur (client). Dans la plupart des cas, c’est un logiciel, installé sur chaque machine, qui est chargé d’établir les connections avec les autres éléments du réseau. Le transfert d'informations est cependant possible uniquement entre les machines qui se trouvent connectées en même temps au réseau.

Une fois connecté, un utilisateur met à disposition ses fichiers à partager, enregistrés sur son ordinateur, et peut, grâce au logiciel client, trouver chez les autres internautes connectés les fichiers qu’il aimerait télécharger.

Le schéma ci-dessous montre un réseau Peer to Peer ou chaque poste agit soit comme serveur soit comme client:

fiche tv 10

Liens utiles et sources:
http://www.webopedia.com/TERM/P/peer_to_peer_architecture.html
http://searchnetworking.techtarget.com/sDefinition/0,,sid7_gci212769,00.html
http://compnetworking.about.com/od/p2ppeertopeer/a/p2pintroduction.htm

Réflexions de Philippe Mottaz sur l’évolution des médias

Pour expliquer l’impact du média Internet sur les autres médias, et en particulier le média télévisuel, Philippe Mottaz fait référence aux principes établis par Marshall McLuhan. McLuhan est considéré comme l'un des principaux fondateurs des études contemporaines sur les médias. Son fils Eric McLuhan a publié en 1988 à titre posthume un recueil intitulé « Laws of Media » qui comporte quatre lois par rapport aux interactions et aux effets des médias contemporains. Philippe Mottaz se réfère notamment à ces lois pour expliquer certains phénomènes qui sont apparus depuis l’arrivée du nouveau média Internet. McLuhan présentait ces lois sous forme de questions. Nous reprenons chacune de ces 4 lois selon notre propre formulation en guise de préambule aux réflexions de Philippe Mottaz.

1. Quelles sont les améliorations apportées par le nouveau média ? (1ère loi)

Se référant à la première loi de McLuhan, Philippe Mottaz explique qu’un nouveau média n’en a jamais tué un autre, mais que le dernier média qui apparaît modifie inévitablement les autres médias. De plus, ce dernier média est toujours plus performant que les médias qui le précèdent. Il suffit d’observer les possibilités d’interactivité qu’offre Internet en comparaison avec par exemple la radio ou la télévision qui sont bien plus limitées dans leur domaine.

2. Que rend le nouveau média désuet ? (2ème loi)

En se référant à la deuxième loi de McLuhan, Philipe Mottaz précise que le dernier média met toujours en évidence l’obsolescence des médias qui l’ont précédé. Il suffit de comparer les journaux et magazines qui une fois imprimés ne peuvent plus évoluer tandis que le Web offre une actualisation en continu de l’information.

3. Quelle est l'influence du nouveau média sur ceux existants ? (3ème loi)

Cependant, en se référant à la troisième loi de McLuhan, il souligne que le nouveau média a également un impact positif en mettant notamment en lumière les attributs spécifiques des médias précédents. Nous réalisons par exemple que le journal est finalement très pratique puisqu’il peut être simplement pris sous le bras pour être lu dans le train ou sur un banc public. En contrepartie, les informations sur Internet ne sont accessibles que par l’intermédiaire d’appareils sophistiqués et coûteux.

4. Quels sont les répercussions du nouveau média à plus long terme ? (4ème loi)

Finalement en faisant référence à la quatrième loi, Philippe Mottaz montre l’importance de l’impact du nouveau média sur les évolutions sociologiques et culturelles. L’interactivité du Web donne conscience d’une certaine prise de pouvoir sur le contenu. A travers cette interaction on bascule irréversiblement d’une logique distributive figée à une logique participative et contributive. Non seulement l’interlocuteur s’attend à pouvoir interagir avec le média, mais en plus il personnalise le média de manière à recevoir le contenu qu’il souhaite à l’heure qu’il souhaite et le nombre de fois qu’il le désire.

Pour Philippe Mottaz, il ressort de cette analyse que le développement des technologies actuelles facilite l’appropriation par le public de ces nouveaux phénomènes. Ceux-ci ne sont d’ailleurs que le reflet des besoins qui existaient déjà au préalable, mais qui se sont révélés à travers la mise à disposition et l’utilisation des nouvelles technologies.

La télévision traditionnelle doit, selon Philippe Mottaz, réagir par rapport à cette évolution pour rester en phase avec les nouvelles tendances sociologiques. Elle doit mettre en valeur le média télévisuel (3ème loi de McLuhan) qui incontestablement offre déjà une grande richesse en contenu et l’associer aux nouvelles technologies (4ème loi de McLuhan) afin d’offrir à l’interlocuteur (qui n’est plus un simple spectateur) la possibilité de participer et de contribuer au contenu.



Réalisé par Céline Briod, André Brice et Alexandre Heinrichs.


dossier préparé par:


Vanessa Arnaud, André Brice, Céline Briod, Yann Ehmann, Alexandre Heinrichs, Marguerin Raillard