Communiquer sans débourser: le grand défi de la téléphonie par Internet | Mars 2007


Internet Protocol et Le ménage branché

Avec un téléphone classique, on appelle sans se soucier de l'opérateur du destinataire, sans s'inquiéter ni de la marque ni du modèle du téléphone qui va sonner. On appelle et ça marche.

Combien de câbles et de fils faut-il pour brancher la télévision, la radio, le home cinéma, l’aspirateur, la chaîne stéréo et l’ordinateur? Le ménage d’aujourd’hui est en principe relié à deux canaux de distribution. L’un pour transporter l’électricité et l’autre pour transporter les données. Et le téléphone... on le branche où pour finir?

Internet Protocol: le cérémonial de la communication sur le Web

Avec un téléphone classique, on appelle sans se soucier de l'opérateur du destinataire, sans s'inquiéter ni de la marque ni du modèle du téléphone qui va sonner. On appelle et ça marche. La téléphonie sur Internet n’en est pas encore là. Une foule de standards et de protocoles compliquent la vie de l’utilisateur.

Qu’est-ce qu’un protocole ?

Un protocole définit un certain nombre de règles et de procédures permettant de communiquer sur le Net: c’est la manière d’émettre et de recevoir des données sur un réseau.

Sur Internet, il existe une foule de protocoles qui sont reliés entre eux. Cette suite s’appelle TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol).

Internet Protocol (IP)

IP est le protocole spécifique à Internet qui a été inventé en 1973 par Vinton Cerf et Bob Kahn. Il fallait trouver une technologie permettant de relier des réseaux qui transportent des paquets de données. Cerf et Kahn ont trouvé la solution dans le cadre d’un projet de recherche pour la défense américaine. Il s’agit d’un protocole ouvert, accessible à tout le monde et totalement gratuit.

Protocole fermé vs protocole ouvert

Un protocole fermé est - comme le nom l’indique - un logiciel propre à l’opérateur et incompatible avec d’autres logiciels. Skype, par exemple, se sert d’un protocole fermé pour empêcher la concurrence.

Par protocole ouvert on entend tout protocole de communication, d’interconnexions ou d’échanges et tout format de données interopérables dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d’accès. Cela présuppose:

  • des protocoles et des formats de données indépendants d'un logiciel particulier, d'un système d'exploitation ou d'une société
  • des spécifications techniques documentées, publiées, non payantes, sans brevet et sans royalties, accessibles à tout un chacun

Les principes de SIP

SIP (Session Initiation Protocol) est un protocole qui permet de créer et de gérer des sessions entre participants pour échanger des données. Il est indépendant de la nature des données et du protocole de transport. Il peut donc servir à établir des conversations téléphoniques et des conférences. En plus d’être un standard ouvert, SIP est en train de devenir le standard de l’industrie VoIP.

Liens utiles:
Le site de la communauté d’assistance et de communauté high-tech
Pour faire connaissance du protocole SIP



Réalisé par Silvia Blattner

 

Le ménage branché: une foule de câbles?

Combien de câbles et de fils faut-il pour brancher la télévision, la radio, le home cinéma, l’aspirateur, la chaîne stéréo et l’ordinateur? Le ménage d’aujourd’hui est en principe relié à deux canaux de distribution. L’un pour transporter l’électricité et l’autre pour transporter les données. Et le téléphone... on le branche où pour finir?

Le flux des données informatiques

Il n’y pas si longtemps, le câble coaxial était utilisé pour la transmission de signaux numériques ou analogiques à haute ou basse fréquence. On trouve ce fameux «fil de cuivre» aujourd’hui encore:

  • entre l’antenne TV et la télévision
  • dans le réseau câblé urbain
  • entre un émetteur et l'antenne
  • entre le lecteur de CD, le récepteur FM et l’amplificateur
  • dans les réseaux de transmissions de données

En Suisse, le câble coaxial a été remplacé par la fibre optique sur toutes les distances supérieures à quelques kilomètres.

La fibre optique, un fil de verre transparent qui peut conduire la lumière, sert à la transmission de données. Son débit d’information est nettement supérieur à celui des câbles coaxiaux. Par un seul canal transite donc la télévision et la radio par câble, le téléphone et Internet.

Eh oui, Internet et le téléphone passent dès lors par le même et unique câble! Il s’agit pourtant de deux réseaux distincts. L'un utilise un protocole ouvert (IP), et l'autre un protocole propriétaire... ce qui explique en partie les différences de prix.

Les débuts de la téléphonie

La téléphonie fut inventée par Graham Bell en 1877 et se servait d’un système de cordons souples pour relier l’appelant et l’appelé. Très vite des commutateurs se sont avérés nécessaires afin que les communications se fraient un chemin à travers le réseau téléphonique qui grandissait à une vitesse vertigineuse. Ces commutateurs relient l’appelant et son correspondant en libérant un canal de communication pour la durée de la conversation. Ces routeurs constituent les différents points ou nœuds du Réseau Téléphonique Commuté (RTC). Au fil du temps, le RTC a passé des câbles multipaires aux câbles coaxiaux numériques, dorénavant remplacés par les faisceaux de fibre optique. Le RTC public est très étendu, il atteint tous les pays de la planète et compte plusieurs centaines de millions d’abonnés.

Aujourd’hui encore, la compagnie nationale suisse des télécommunications, Swisscom, détient le monopole sur les 30 derniers mètres de câbles qui relient le ménage au réseau et dispose donc d’une liberté d’action totale quant à sa politique de prix sur ce dernier bout de fil.

…et l’aspirateur fonctionne grâce à l’électricité

Le deuxième câble qui atteint chaque ménage en Suisse est celui qui l’approvisionne en électricité. Le transport de l’électricité est assuré par des lignes de différentes tensions qui sont en Suisse à 80% souterraines. Les lignes aériennes sont sutout à à haute tension.

L’avenir, passe-t-il par l’électricité aussi?

Il existe aujourd’hui plusieurs projets pilotes dans le monde (en Suisse à Broc depuis 2004) qui font passer des informations numériques via les lignes électriques. Cette technologie est appelé Courants Porteurs en Ligne (CPL) ou Powerline et se sert du réseau secteur 230 Volt existant.

Les CPL pourraient être utilisés dans les domaines suivants:

  • accès à Internet
  • téléphonie via Internet
  • relevé à distance des compteurs électriques
  • contrôle et/ou commande des cabines (transformateurs) de moyenne et de basse tension
  • systèmes de surveillance
  • automatisation des bâtiments
  • régulation des systèmes

Il convient de différencier l’Outdoor entre un central de quartier et des habitations

outdoor

L’Indoor, correspondant à une sorte de réseau local où chaque prise électrique devient un point Ethernet

indoor

Pour l’heure, cette technologie n’est pas encore standardisée. Pourtant diverses sociétés proposent d’ores et déjà des adaptateurs à des prix encore relativement élevés. S’agit-il de la technologie de demain? L’avenir nous le dira.

Une autre piste plus probable

Depuis peu, la tendance est aux téléphones mobiles hybrides. Ces portables se connectent au choix, soit sur la bande GSM soit sur le réseau Wi-Fi. Si cette nouvelle technologie n’est pas encore très répandue en Europe, elle connaît déjà un certain succès aux Etats-Unis où les citadins de certaines villes, comme par exemple Chicago, bénéficient du Wi-Fi gratuitement et sans contrainte.

Liens utiles:
L’histoire de la téléphonie
Le portail des courants porteurs en ligne
CPL, une explication technique par Jean-Daniel Faessler
Explications sur l’utilisation du Powerline à la maison
Le téléphone hybride: de l’actualité



Réalisé par Silvia Blattner


dossier préparé par:


Eva Ackermann, Silvia Blattner, Erwan Burkhart, Daniela Hoegger, Christine Roduit