La biométrie sur Internet | Janvier 2007


Nos cas pratiques sur la biométrie

Peu d’entreprises utilisent la biométrie pour sécuriser l’accès à leurs services en lignes. Ci-dessous nous vous présentons un cas d’application d’e-biométrie à travers la société Bloomberg. Retrouvez ensuite notre récente enquête qui montre l’attitude des internautes face aux questions de sécurité en général et de la biométrie en particulier.

Cas no 1 – Bloomberg, précurseur de l’identification biométrique

La société Bloomberg, entreprise de services d’informations financières, a mis en place un système d’authentification par reconnaissance des empreintes digitales pour ses utilisateurs. Ce service, réservé aux abonnés de «Bloomberg Professional», consiste à fournir un accès en temps réel à toutes sortes de données financières (données boursières, analyses, données indicatives, etc.).


La première étape

Elle consiste à s’inscrire au service "Bloomberg Professional" à partir de l’ordinateur de l’utilisateur. Celui-ci installe le logiciel fourni et s’inscrit (choix d’un identifiant et d’un mot de passe). Pour valider cette inscription, les abonnés doivent procéder à l’enregistrement d’une empreinte digitale sur une carte individuelle, exclusivement détenue par l’utilisateur.

Cette carte digitale contient un code généré par les caractéristiques de l'empreinte (tracé des crêtes du doigt). Ce code servira de clef unique au client pour accéder à ses données.


Deuxième étape

Une fois inscrit, l’utilisateur doit, à chaque connexion, être reconnu du système par son nom d’utilisateur et son mot de passe. Après cela, le dispositif procède à une comparaison entre l’empreinte digitale que l’utilisateur place sur le capteur et celle enregistrée sur la carte individuelle. Si les données correspondent, l’internaute reçoit un code lui permettant d’accéder au service.

 

reconnaissance empreinte

 

La société Bloomberg a attendu l’accord de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés le 22 septembre 2005 pour pouvoir utiliser ce système de filtrage ingénieux. Celle-ci a donné son autorisation, pour trois raisons:

  1. L'enregistrement de l'empreinte se fait à partir du gabarit sur une carte dont l’utilisateur est l’unique possesseur.
  2. Le système biométrique permet à l’internaute de contrôler et de gérer totalement ses données.
  3. C’est un dispositif de protection très efficace qui se distingue de celui utilisé par la police ou la gendarmerie (basé sur les minuties). L’entreprise renforce ainsi son système de contrôle des accès et garantit la légitimité des utilisateurs.

Bloomberg et la CNIL ont mis en place un système novateur. La société Bloomberg reste précurseur de la reconnaissance biométrique via internet. Ce dispositif intéresse aujourd’hui de nombreuses entreprises pour toujours plus de sécurité.

Liens utiles:
http://www.bloomberg.com
Site officiel de bloomberg, groupe financier américain spécialisé dans les services aux professionnels des marchés financiers et dans l'information économique et financière.

 

Cas no 2 –  Analyse du questionnaire réalisé sur la biométrie et Internet

Ce questionnaire nous a permis d’obtenir une vue d’ensemble sur les connaissances de bases des internautes face à la biométrie. Afin d’obtenir une vue d’ensemble sur les connaissances des internautes face à la biométrie, nous avons réalisé un questionnaire exploratoire électronique (voir document PDF en annexe). Celui-ci a été découpé en 6 parties:

  • Questions générales sur Internet
  • Pourquoi utilisez-vous Internet ?
  • Questions générales sur la sécurité
  • Questions générales sur la biométrie
  • Questions sur les moyens d’identification biométriques
  • Questions générales sur la personne qui répond

Nous avons obtenu 125 réponses qui vont être analysées dans les trois parties suivantes:


Analyse des résultats suite à une liste d’hypothèses émises au préalable


Hypothèse 1 - Une personne qui utilise régulièrement ses données bancaires (cartes de crédit, transactions) devrait être très favorable à l’utilisation d’outils biométrique sur Internet. En effet nous constatons que les achats et les transactions en ligne sont une part importante des activités des internautes (voir ci-dessous). Si nous croisons cet échantillon de personnes avec ceux qui pensent que la biométrie apporterait plus de sécurité, nous constatons effectivement qu’ils sont en relation.


tab1

Hypothèse 2 - Les jeunes (18-35 ans) devraient être plus ouverts à l’utilisation de la biométrie sur Internet que les personnes plus âgées (36 ans et plus).
Et bien non, pas forcément. Nous constatons que les personnes les plus favorables à l’utilisation de la biométrie sur Internet sont dans une classe d’âges allant de 25 à 49 ans.

tab2

Hypothèse 3 - Les personnes qui oublient souvent leurs mots de passe sur Internet devraient être soulagés avec les systèmes biométriques. Etonnamment nous constatons que peu d’internautes oublient leur mot de passe, il ne nous est donc pas possible de tirer des conclusions significatives pour cette hypothèse.

Hypothèse 4 - Nous pensons que les internautes savent ce qu’est la biométrie. Effectivement, 80% des internautes on déjà entendu parler de la biométrie, il l’associe à des moyens d’identification personnels (80%), un système de sécurité (50%) et une carte d’identification (40%).

Hypothèse 5 - Nous pensons que le capteur d’empreinte digitale serait le moyen le plus accepté pour l’identification. Nous constatons effectivement que la modalité d’identification souhaitée par les internautes serait l’empreinte digitale (50%) devant la forme de la main et le motif de l’iris (36% chacun). Suivent ensuite la rétine, la voix et la morphologie faciale.


Analyse globale et conclusions sur les résultats obtenus


Analyse globale des résultats pertinents de notre enquête

Concernant les questions générales sur Internet nous remarquons que les utilisateurs naviguent essentiellement depuis la maison ou le bureau. Ils y passent en moyenne 2h20min par jour. Le raccordement par le biais de l’ADSL est largement le plus répandu.

L’activité la plus fréquente sur Internet est la recherche d’informations (93%), suivi de la lecture de journaux, des transactions bancaires et des achats en ligne.

L’internaute considère que la sécurité est très importante sur Internet (87%), ils sont 72% à utiliser un mot de passe pour accéder à leur ordinateur personnel et sont presque tous équipés d’un logiciel antivirus ainsi que d’un firewall. Etonnement, ils sont 72% à prétendre ne jamais oublier leur mot de passe.

Comme constaté plus haut, l’internaute a déjà entendu parler de la biométrie et sait ce que c’est. Il associe la biométrie complètement à la sécurité. Cependant ils sont assez méfiant à l’application de moyen d’identification biométrique. Ils ne sont pas assez informés sur la question, il demande à voir. Selon eux, la biométrie amènerait un peu plus de sécurité et dans certains cas elle serait même nécessaire. A propos des transactions bancaires, elle est même plébiscitée. Les internautes ont besoin de plus d’informations quant à une éventuelle transmission de leurs données biométriques à un organisme centralisé. Le moyen d’identification biométrique retenu serait l’empreinte digitale.

Pour terminer, la moyenne d’âge des personnes ayant répondu à notre questionnaire est 35 ans, 60% d’hommes et 40% de femmes, essentiellement de la Suisse et de la France, computer literate (avec de bonnes connaissances en informatique).

Analyse détaillée de tous les résultats

Dans le document que vous trouvez en annexe, nous vous présentons l’ensemble des résultats du questionnaire avec leurs commentaires respectifs.

Lien utile:
http://www.lesphinx-developpement.fr
Logiciel d’élaboration de questionnaire et d’analyse statistique que nous avons utilisé développé par la société française « Le Sphinx Développement ».



Réalisé par Vanessa Arnaud, Alexandre Heinrichs et Marguerin Raillard.


dossier préparé par:


Vanessa Arnaud, André Brice, Céline Briod, Yann Ehmann, Alexandre Heinrichs, Marguerin Raillard