E-Learning - Les recettes du succès | Avril 2006


E-Learning – solution efficace ou gadget? et E-Learning et PME

L’e-Learning est aujourd’hui une réalité pour grand nombre d’entreprises. Cet article présente un aperçu de son fonctionnement et des raisons qui motivent les entreprises à investir dans ce mode de formation. Quels sont les visions et les freins des PME face à l’e-learning? Une étude menée par la Commission Européenne reflète les points de vue souvent confus et contradictoires des PME!

E-Learning – Solution efficace ou gadget?

Les solutions e-Learning ont connu un déploiement croissant depuis leur apparition. Quel rôle ont-elles dans les entreprises modernes? Les TIC (technologies d’information et communication) apportent un avantage certain à la formation, mais peut-on réellement mesurer le retour sur l’investissement qu’elles suscitent?

E-Learning: comment ça marche?

E-Learning est l’abréviation de «electronic learning». C’est un secteur des TIC qui utilise l’ensemble des technologies internet (web, email, FTP, streaming vidéo, etc.) pour distribuer des contenus didactiques multimédia en ligne, hors ligne ou de manière virtuelle. L’e-Learning désigne une méthode d’acquisition d’un savoir ou de connaissances utilisant des interactions (acteur-acteur ou acteurs-ressources) au moyen d’un système électronique, informatique, connecté par réseau. L’e-Learning est une spécialisation de l’apprentissage à distance.

L’e-Learning est bien plus qu’une formation à distance ou le fait de transmettre un cours par le biais d’une connexion Internet. Ce n’est pas seulement une alternative à la formation traditionnelle. L’e-Learning va bien plus loin et s’intègre dans le cadre de la gestion des connaissances de l’entreprise (knowledge management), notamment par le renforcement des TIC. Le knowledge management est le processus de création, d’enrichissement, de capitalisation et de diffusion du savoir qui implique tous les acteurs de l’organisation. Le knowledge management suppose que la connaissance soit capturée là où elle est créée, partagée et appliquée à un processus de l’entreprise.

L’e-Learning a pris son essor grâce à Internet et à l’introduction d’outils software d’EAO (Enseignement Assisté par Ordinateur). À ses débuts, l’e-Learning consistait en un cours complètement automatisé dans lequel l’élève était livré à lui-même face à son PC.

Aujourd’hui, l’e-Learning implique et mobilise davantage l’élève. L’enseignement se fait de manière interactive avec l’intervention d’un enseignant qui interagit et dialogue avec ses élèves par messagerie instantanée ou par e-mail. Cela permet d’augmenter la motivation et de suivre l’avancement de l’apprentissage. Par exemple, l’enseignant peut consulter le parcours de ses élèves, les réponses aux tests, corriger les erreurs et facilement communiquer avec eux. Ces derniers peuvent consulter l’enseignant à tout moment et poser des questions à leur rythme. L’importance pédagogique de l’enseignant est reconnue.

Facteurs clés du succès de l’e-Learning

  • Il doit exister une culture de la technologie au sein de l’entreprise ainsi qu’une infrastructure adaptée, ce qui est souvent le cas dans les grandes multinationales.
  • La gestion de ce type de formation implique une prise en compte réelle et un soutien total par la direction de l’entreprise.
  • Pour plus d’efficacité, l’e-Learning doit être combiné à d’autres types de formation traditionnelle. Le «blended-learning», qui désigne la combinaison d’e-Learning et de formation en présentiel, est particulièrement approprié en Europe.
  • L’intervention d’un enseignant pendant la formation est indispensable afin d’accompagner les apprenants tout au long du cours.
  • Avant de se lancer dans une initiative e-Learning, il est important d’en évaluer le coût. Un simple calcul permet d’évaluer les économies que l’on peut faire par rapport à une formation traditionnelle.
  • Une sélection rigoureuse des thèmes des cours en tenant compte des avantages et inconvénients doit avoir lieu.

Points forts et limites

Points forts

  • Baisse du coût corrélative à l’augmentation du nombre d’apprenants.
  • Flexibilité: chaque personne peut suivre l’enseignement à son propre rythme et selon son niveau.
  • Approche «glocale»: développement global et implémentation locale.
  • Minimise le temps passé hors du lieu de travail. Dans certains cas, il permet aussi aux collaborateurs de se former en dehors du lieu de travail.
  • Efficacité et rapidité: l’expérience montre que l’apprentissage y est plus rapide et efficace que dans l’enseignement traditionnel.

Limites

  • Résistance au changement: en Europe, où la formation traditionnelle constitue une activité sociale importante, l’e-Learning, s’il n’est pas associé à une formation en présentiel, rencontre encore de nombreuses résistances.
  • Taux d’abandon plus élevé que dans la formation traditionnelle.
  • Limitation des échanges entre les individus, et ce d’autant plus lorsque la solution n’est pas conçue pour stimuler l’échange.
  • Contraintes techniques et financières: dans certains pays moins développés, la mise en place d’une infrastructure permettant ce type de formation a un coût fixe élevé et présente donc une contrainte financière importante.

Coût et retour sur investissement de l’e-Learning

La mise en place d’un programme e-Learning génère des coûts initiaux importants. Cependant, si l’on considère tous les paramètres, on comprend que ce type de formation peut être beaucoup plus avantageux pour une entreprise.

Dans le cadre de la méthode de formation traditionnelle, on doit tenir compte des coûts suivants: la rétribution du formateur, les salles de cours, le support didactique du cours, les frais de déplacement et hébergement éventuels du formateur et des élèves, le temps d’apprentissage et les frais d’administration.

Dans le cadre de l’e-Learning, il y a un coût initial fixe important de développement du cours sur mesure. En revanche, des économies sont réalisées au niveau:

  • de la rétribution du formateur, parce que celui-ci n’intervient que ponctuellement.
  • des salles et supports de cours, puisque l’on utilise les infrastructures de l’entreprise.
  • des frais de déplacement et hébergement qui sont éliminés en grande partie.
  • du temps d’apprentissage, puisque l’on sait qu’un cours e-Learning bien conçu requiert la moitié du temps d’apprentissage.
  • des frais d’administration générale, parce que l’automatisation permet de simplifier considérablement la gestion administrative.

Par conséquent, l’e-Learning est intéressant lorsque l’on doit former un grand nombre de participants. Le ROI (amélioration de la productivité de collaborateurs, économies des coûts d’exploitation liés à la formation etc.), même s’il est difficile à quantifier, est plus élevé par rapport à une formation traditionnelle et augmente avec le nombre de collaborateurs formés.

Pourquoi l'e-Learning plutôt que le présentiel?

Les cours en présentiel offrent de nombreux avantages, parmi lesquels on trouve la possibilité de créer des liens entre apprenants, d’instaurer une dynamique de groupe et de fournir un soutien moral qu’il est difficile d’imiter virtuellement.

Cela dit, pour un dirigeant d’entreprise, l’e-Learning va permettre de réconcilier l'objectif économique de rentabilité avec l'objectif pédagogique. Les avantages que présente l’e-Learning à cet égard sont multiples: personnalisation aisée des cours, facilité d’actualisation du contenu, rapidité de diffusion, possibilité de former un très grand nombre d’employés en peu de temps, et accroissement de la productivité.

Pour l’apprenant, les bénéfices principaux de l’e-Learning sont l’efficacité, la souplesse d’utilisation et d’organisation, la possibilité de se former à son rythme et la possibilité de suivre un cours en tout lieu.

Cependant, la dimension humaine reste la clé de toute formation, traditionnelle ou via l’e-Learning. C’est pourquoi, certains pièges pouvant compromettre le succès d’un programme e-Learning sont à éviter. Tout d’abord, il ne faut pas sous-estimer la résistance des employés vis-à-vis du changement. L’entreprise se doit donc d’investir dans une campagne de promotion soutenue visant à communiquer les objectifs et les avantages de la formation e-Learning. L’implication des individus est cruciale, elle se reflètera directement dans les résultats de la formation. Il faut également impérativement disposer d’équipements informatiques performants, de connections efficaces, et d’outils simples d’utilisation car le manque de convivialité de certains programmes peut entraîner une démotivation des apprenants. Ceux-ci peuvent se sentir seuls face à leur écran et trouver le cours impersonnel.

La solution est de rendre le cours le plus interactif possible en favorisant un esprit de communauté virtuelle.

Perspectives d’évolution

Étant donné le niveau de maturité du marché de l’e-Learning, celui-ci devient de plus en plus accessible à un plus grand nombre d’entreprises. L’offre est de plus en plus diversifiée et large, et les prix sont plus avantageux.

La standardisation des plates-formes de l’e-Learning permet une plus grande facilité d’échange des modules offerts sur le marché. La démocratisation de l’Internet à haut débit offre également une plus grande facilité d’accès à tous les contenus multimédias (photos, animations, images de synthèse, son et vidéo 2D et 3D).

L’apparition du rapid e-Learning, une forme simplifiée de l’e-Learning, va certainement constituer le futur de la formation et de la transmission d’informations au sein des entreprises.

Sources:
Wikipedia
- e-Learning «Ses Fondements et son utilisation dans le secteur bancaire» Genève Place Financière
- «e-Formation et gestion de connaissances», Jacques Digout, octobre 2005
Jean Yves PRAX Guide du KM Dunod 2000
Macromedia, Getting Started with e-Learning Standards
AICC
e-Learning Guru
SCORM
Knowledge Management et e-Learning

E-Learning et PME

La plupart des grandes entreprises ont intégré l’e-Learning dans leur programme de formation du personnel. Qu’en est-il des PME? Une étude menée par la Commission Européenne, «e-Learning sur le lieu de travail ciblant les PME», a mis en exergue les avantages et les limites de l’e-Learning pour les PME, ainsi que leurs attentes. Quels sont les points essentiels qui se dégagent de cette étude?

Avantages et attentes exprimés

  • L’e-Learning offre la possibilité de mieux gérer son temps pour la formation: «just-in-time», lorsqu’on en a besoin et dans la mesure où on en a besoin.
  • Les PME obtiennent, via l’e-Learning, un accès à des ressources et de la formation provenant d’experts.
  • L’e-Learning diminue le coût de la formation (bien que tous ne soient pas d’accord sur ce point).
  • L’e-Learning n’implique pas de temps de déplacement: on peut suivre une formation à partir de n’importe où. Il n’est forcément nécessaire de s’absenter du lieu de travail.
  • Les contenus peuvent être hébergés hors des PME. Elles ne doivent pas s’occuper de l’opérationnel et de la maintenance et peuvent également bénéficier de supports externes.
  • L’e-Learning offre des solutions flexibles qui répondent aux besoins du business.
  • Les PME attendent un impact sur la performance de leur personnel.
  • L’e-Learning constitue une solution bon marché au problème de l’absence ou du manque de compétences.
  • L’e-Learning est facile d’accès.
  • L’e-Learning est plus efficace que la formation traditionnelle: il permet un gain de temps.
  • L’e-Learning permet d’apprendre à son propre rythme.
  • L’e-Learning est le meilleur moyen d’acquérir une connaissance meilleure et plus approfondie.

Barrières rencontrées

  • L’e-Learning requiert un investissement de départ important: l’infrastructure, une connexion avec une bande passante suffisante, des logiciels.
  • Les propriétaires de PME ne sont pas conscients des avantages que l’e-Learning peut apporter à leur entreprise.
  • Actuellement, les PME ne disposent pas de l’infrastructure adéquate.
  • Il y a trop d’autres pressions; le personnel des PME n’a pas de temps à consacrer à la formation.
  • Les PME ne disposent pas des ressources nécessaires pour l’opérationnel et le support au e-Learning.
  • Le véritable problème est l’apprentissage en lui-même, pas l’e-Learning.
  • La plupart des PME n’ont pas de compétences technologiques.
  • On manque actuellement de données scientifiques sur l’efficacité de l’e-Learning.
  • Les PME craignent que l’introduction de l’e-Learning ne soit un échec, c’est un risque qu’elles ne veulent pas prendre.

E-Learning - Bilan et enjeux pour les PME

Cette étude démontre que les PME ne sont pas totalement prêtes pour l’e-Learning. Elles considèrent que ce genre de formation est trop risqué. De plus, les activités et les profils très différents des PME rendent la tâche de proposer des solutions e-Learning adaptées encore plus difficile, car les besoins des PME varient à l’échelle de leurs différences. Toutefois, ces PME ont, à l’instar des multinationales, un enjeu déterminant: être performantes. Elles doivent donc se donner les moyens de former efficacement leurs collaborateurs.

Sources:
Commission Européenne



Réalisé par Guido Guidi et Philippe Perakis


dossier préparé par:


Catherine Calais, Guido Guidi, Amina Lkima, Philippe Perakis, Warren Smith