Le renseignement commercial et Internet | Mars 2006


Creditreform: une plate-forme pour le renseignement commercial

Dans le commerce actuel, un crédit sur trois est octroyé par un fournisseur (crédit fournisseur). Il est donc impératif pour ces derniers de maîtriser les risques liés à cette activité. Présentation de la solution e-business de Creditreform, leader suisse du renseignement commercial. Il sera ponctué par un exemple d’utilisation au sein d’une PME suisse romande.

La première partie de ce cas pratique présentera l’Union Suisse Creditreform. La seconde montrera comment ce service est intégré dans les procédures commerciales d’une PME romande: Moët Hennessy (Suisse) SA.

L’Union Suisse Creditreform (USC)

USC est une coopérative créée en 1888. Elle est la plus grande association de défense des créanciers et du crédit en Suisse. Elle se sert des renseignements fournis par les organismes publics tels que le Registre du Commerce ou l’Office des Poursuites et Faillites. USC répertorie aussi les expériences de chaque membre afin de la mettre à disposition pour les autres membres.

Aujourd’hui, cette coopérative regroupe 12'000 membres en Suisse et emploie 190 collaborateurs. Des organismes similaires existent dans plusieurs pays d’Europe.

Banque de données Creditreform

Depuis 1988, Creditreform met en ligne des bases de données avec des informations commerciales. Cependant, d’autres moyens restent encore à disposition, tel que l'envoi de document par courrier ou le renseignement téléphonique. Ces informations portent essentiellement sur:

  • Toutes les sociétés inscrites au Registre du Commerce
  • D’autres sociétés non enregistrées
  • Des personnes physiques

La complexité et la nature du renseignement sont modulables selon différents profils. Le service juridique consulte essentiellement les renseignements issus du Registre du Commerce. Alors que le Service Comptable s’intéresse plus aux garanties financières de l’entreprise. Il faut aussi tenir compte du risque lié au secteur d’activité ou à une transaction impliquant de gros montants.

Creditreform offre des packages de renseignement qui répondent aux différents besoins. Voici une liste des types de renseignement pouvant figurés sur un rapport «Creditreform»:

  • Identification
    - Adresse
    - Adresse entreprise / domicile
  • Indice de solvabilité Creditreform
  • Registre du commerce
    - Dernière publication
    - Forme juridique
    - Inscription / Radiation
    - Capital
    - Organe / Participation
    - But au Registre du Commerce
    - Historique
  • Généralités
    - Branche
    - Activité / Produits
    - Nombre de collaborateurs
    - Part exportée
    - Marche des affaires
    - Participations / engagement
    - Relations bancaires
  • Finances
    - Situation financière
    - Chiffre d’affairesv - Bilan / pertes et profits
    - Immobilies
    - Impôts
  • Solvabilité
    - Mode de paiement
    - Expériences Fournisseurs
    - Informations encaissements
    - Publications officielles négatives
    - Renseignements de l’Office des Poursuites
    - Décision de crédit
    - Proposition de crédit

L’Indice de solvabilité est calculé selon un système de pondération fixé par des économistes et des credit-managers. Il tient compte du profil de l’entreprise et des facteurs de risques. Les Décision de crédit et Proposition de crédit sont des appréciations faites par des enquêteurs spécialisés de Creditreform. Voici un exemple de rapport complet fournit par Creditreform.

Matching avec des bases de données externes

Beaucoup d’entreprises utilisent leurs propres bases de données client / débiteur. Mais les personnes peuvent déménager et les sociétés changer de nom. Pour toutes ces raisons, une base client / débiteur est très difficile à maintenir à jour. Ceci est d’autant plus vrai si l’entreprise n’est pas spécialisée dans ce domaine. Creditreform doit faire l’effort d’assurer la pérennité de sa banque de donnée pour fournir des rapports de qualité. C’est pourquoi Creditreform offre aussi la possibilité de synchroniser une base client / débiteur externe sur leur banque de donnée.

Renseignement International

La présence de Creditreform dans plusieurs pays d’Europe permet une standardisation du renseignement commercial. Une entreprise suisse d’import / export, par exemple, peut ainsi obtenir des informations sur tous ses clients depuis une plate-forme unique.

Recouvrement

La gestion des impayés entraîne parfois des démarches lourdes et complexes pouvant aller jusqu’à la procédure juridique. Creditreform propose à ses membres de prendre en charge ces démarches. Les informations issues de sa banque de données permettent d’établir un plan de paiement adapté au débiteur, ce qui maximisera les chances de remboursement.

Creditreform chez Moët Hennessy (Suisse) SA

Moët Hennessy (Suisse) SA compte 36 employés. Elle est active dans la distribution de vins et spiritueux en Suisse. Cette société est une filiale du groupe Moët Hennessy. Son statut de filiale lui confère une indépendance financière par rapport au groupe et c'est pourquoi nous la considérons comme une PME.

Sa branche d’activité est très volatile, comme le souligne Daniel Calabrese dans son interview:

«Ceci est dû d’une part au taux de faillite dans la branche de l’hôtellerie et de la restauration qui a atteint un taux record en 2005 proche de 10%, puis d’autre part à l’important turn-over des gérants de ces sociétés»

Sa perte sur débiteur représente 1.7% de son chiffre d’affaire annuel. Tous ces facteurs ont conduit cette PME à devenir membre de la plate-forme Creditreform pour la gestion de ses débiteurs.

    Moët Hennessy utilise le service Creditreform à 3 niveaux:

  1. Pour tout nouveau client, ils utilisent «CrediPhone». Ce service permet d’avoir des renseignements de base par simple appel téléphonique. Cette prestation leur coûte 15 CHF à partir du sixième appel mensuel.
  2. Pour toutes transactions dépassant un montant de 2'000 CHF, ils font appel au service «CrediBase». Ce service est accessible online en tout temps et fournit un rapport détaillé du client. Le service comptable sera alors en mesure d’évaluer au mieux la solvabilité du client. «CrediBase» leur est facturé 50 CHF par demande.
  3. Pour tout impayé, ils utilisent le service de Recouvrement. Un pourcentage de l’argent récupéré est perçu.

L’investissement annuel de Moët Hennessy dans le service Creditreform s’élève à 10'000 CHF par an.

Conclusion

Creditreform offre des prestations alléchantes autour du renseignement commercial : information des organismes publics, renseignement international ou estimation de spécialistes. Ces services ont été parfaitement intégrés dans la plate-forme e-business. Cette dernière rend l’information accessible plus facilement, plus rapidement et sans contrainte horaire.

Cependant, il faut rappeler que les chiffres ne présentent aucune garantie en soi. Une analyse qualitative reste nécessaire pour aboutir à une évaluation correcte. Creditreform offre également cette analyse. Mais il faut rester conscient que ces estimations ne présentent aucune valeur légale et qu’au bout du compte, c’est toujours le créancier qui prend le risque.

Source:
http://www.creditreform.ch



Réalisé par Patrick Wider


dossier préparé par:


Laurent Gonthier, Vincent Truant, Patrick Wider, Adriana Zanetti