Recrutement en ligne | Mai 2004


Les options des internautes face à l'e-recrutement

Chute des offres d'emploi publiées dans la presse, nombre croissant d'entreprises qui recrutent sur le web, multiplicité des offres et modes de recrutement: comment se préparer à utiliser les services de l'e-recrutement et quelles sont les options?

Introduction

Les offres d’emploi publiées dans la presse américaine sont en chute : - 3,6 milliards de $ en 4 ans. En 2000, 19,1 milliards de $ ont été dépensés dans la publicité de recrutement aux Etats-Unis ; les journaux en captaient 9,1 milliards. En 2004, ils ne devraient réaliser qu’un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de $ soit une baisse de 40% !

D’un autre côté et aux Etats-Unis toujours, on estime qu’en 2003, 75% des entreprises ont recruté sur le Web. Selon une étude du cabinet américain Forrester Research, les revenus provenant du recrutement en ligne devraient atteindre 4 milliards de dollars en 2004. Par ailleurs, une étude de Computer Economics révèle qu’en 2003, il y avait plus de 16 millions de CV disponibles sur Internet.

L’avantage considérable d’Internet pour la recherche d’emploi est le gain de temps. Comparé à la presse, le fait d’avoir rapidement accès à de nombreuses offres confère à Internet un atout décisif. Chez lui, l’internaute peut s’informer sur les tendances du marché, se renseigner sur les sociétés, s’inscrire auprès des agences ou des employeurs potentiels qu’il désire démarcher, rechercher activement un travail ou se positionner en mode de veille.

Face à ces réalités, il est important que le candidat se prépare aux nouvelles méthodes de recrutement sur internet lorsqu’il recherchera son prochain emploi.

Internet permet de diversifier les modes de recherche d’emploi

En matière de recherche d’emploi, les principales possibilités d’Internet sont :

  • Rechercher des informations sur les activités des sociétés
  • Rechercher un emploi sur les sites de sociétés ou des sites de recrutement
  • Créer son propre site CV et le référencer
  • Déposer son CV sur Internet et le gérer
  • Envoyer directement son CV à l’employeur ou à un cabinet de recrutement
  • Obtenir des informations par e-mails sur les postes disponibles (push mail)
  • S’inscrire à des news letters de sociétés qui recrutent
  • Participer à des forums ou chats spécialisés

Rechercher des informations sur les activités des sociétés

Les moteurs de recherche permettent aux candidats de trouver l’information sur Internet en fonction de sa pertinence avec leurs besoins immédiats.

A l’instar des annonces dans la presse, la visibilité des sociétés sur Internet est interactive et dynamique, grâce aux divers moyens d’échange d’information et de communication qu’utilisent les candidats : moteurs de recherche, newsletters, chats, liens hypertextes de site à site, etc.

Une annonce classique dans la presse se limite au descriptif d'une position offerte, au nom de la société qui la met en jeu et aux conditions proposées. C’est un mode de communication unidirectionnel. Toutes les questions que suscitera l’annonce resteront ouvertes jusqu'au moment d'une réponse écrite de l'entreprise ou verbale lors d’un éventuel rendez-vous.

Sur Internet, ce mode de communication disparaît. Les sociétés ont la possibilité de faire parler d’elles par les cibles d’internautes, en se basant sur le marketing viral : les internautes font la publicité de l’entreprise en vantant ses mérites aux autres internautes. Les entreprises ont par conséquent l’opportunité d’entrer en relation avec les candidats en identifiant leurs centres d’intérêt. Dès que le contact est établi, elles doivent leur apporter des informations, des services et un suivi uniquement accessibles depuis leur site pour les faire revenir.

Voici quelques exemples de services qui peuvent être proposés : présentation de la politique des Ressources Humaines et des avantages sociaux de l’entreprise, organisation thématique des offres (offres informatiques, marketing, etc.) ; moteur de recherche des offres basé sur les compétences requises ; possibilité de déposer sa candidature en ligne ; tableau de bord de suivi des candidatures avec gestion de l’historique des réponses ; newsletters par type de profil de candidat, chats. Le site du Crédit Suisse illustre bien cet exemple (www.credit-suisse.com).

Ces services ont créé deux nouveaux types de chercheurs d’emploi

Une étude de Computer Economics révèle qu'en 2003, un internaute sur trois avait son CV en ligne. Ce qui ne signifie pas forcément que l’on recherche un emploi. Savoir ce que l’on vaut sur le marché ou rester en veille sont aussi des raisons valables d’être en ligne. On peut donc distinguer deux types de chercheurs d’emploi : les actifs et les passifs. Les chercheurs actifs

Ils recherchent activement un travail et font la démarche d’aller sur des sites pour postuler. Cette méthode de recherche est simplifiée par le fait que la communication par e-mail les place sur un plan d’égalité au niveau de l’échange. Le candidat peut cependant se trouver face à un problème : lorsqu’il effectue sa recherche par mots-clés, soit il est inondé d’offres qui ne correspondent pas toujours à ses besoins, soit il ne trouve presque aucune offre car sa recherche est trop sélective ! Les chercheurs passifs

Un chercheur passif est en principe déjà en poste. Il est motivé à déposer ses références pour mesurer l’intérêt suscité par son dossier et souhaite s’informer sur les tendances du marché, les salaires et autres avantages proposés. On peut le considérer comme un opportuniste qui se place en situation de veille. Cette démarche est simplifiée dans la mesure où s’inscrire sur une base de données dédiée à l’emploi est relativement simple. Ces bases recoupent les informations et lorsqu’un poste correspond au profil du chercheur, il est directement contacté par e-mail (méthode du push mail). L’information est obtenue rapidement et sans effort.

Créer son propre site CV et le référencer

Un commercial vise un poste de directeur marketing. Pour trouver les meilleures opportunités, il peut créer son site CV dans le but de démarcher les recruteurs mais aussi de démontrer ses aptitudes et réalisations. Il peut créer un CV dynamique, lié à des propositions pour les entreprises. Pour le référencement, il s’inscrira auprès des principaux annuaires, en prenant garde de bien choisir les méthodes de classement proposées. La rubrique emploi de Yahoo France (www.yahoo.fr) se trouve dans la section Commerce et Economie de la page d’accueil. Par la suite, le système propose plusieurs niveaux de classement : par pays, secteurs d’activité, entreprises recrutantes, etc. Il s’agit d’une démarche importante qui doit résulter d’une stratégie de recherche d’emploi. Il est possible également de référencer le site auprès des moteurs de recherche et utiliser dans ce cas les mots clés : directeur, marketing.

Déposer son CV sur Internet et le gérer

Sur le site généraliste de Monster, l'internaute a maintenant la possibilité de déposer son CV et de gérer les changements on line, en fonction de son évolution de carrière. Les services suivants lui sont offerts : créer un nouveau CV à l'aide d'un masque, télécharger son propre CV au format Microsoft Word ou copier-coller un simple CV texte. A part les sites spécialisés en e-recrutement, on trouve aujourd'hui des entreprise qui offrent les mêmes facilités, à l'image du Crédit Suisse (www.credit-suisse.com), dans la partie Emploi & Carrière de son site.

Déposer un CV sur le net comporte un risque ; le faire savoir à son propre employeur ! Dans cette optique, les sites recruteurs proposent désormais des masques dans lesquels n’est visible qu’une partie du CV. Les zones sensibles, telles que le nom du candidat ou l'employeur actuel, sont masquées mais peuvent être découvertes avec l’accord du candidat. Le site de www.monster.ch explique bien comment rendre invisible certaines parties du CV et propose même un aperçu du résultat.

Pour déposer un CV sur internet, il faut satisfaire un certain nombre de conditions :

  • Utiliser de préférence le traitement de texte Word (avec l'extension .doc), dans une version non inférieure à Word 97
  • Penser à intégrer les mots clefs qui caractérisent le mieux le candidat
  • Pour conserver la mise en page originale du CV, convertir le texte en tableau avec la fonction Convertir de Word
  • Ne pas protéger le CV avec un mot de passe que le destinataire ignore forcément
  • Passer le CV document à l'anti-virus et le faire savoir au destinataire
  • Limiter la taille du document (Monster.ch accepte jusqu'à max. 500K)

Le " push " mail

C'est un modèle de collecte d'informations, dans lequel des renseignements sélectionnés sont transmis directement et automatiquement à l'utilisateur, à intervalles réguliers et selon des directives préétablies. Dans le modèle du push, ce n'est pas l'internaute qui va chercher l'information, c'est l'information qui lui arrive directement par e-mail.

Dans la section Jobs & Careers du site de Swisscom (www.swisscom.ch), le candidat qui s'inscrit a la possibilité d'être informé régulièrement par e-mail sur les nouveaux postes vacants et conformément aux critères qu'il aura choisi.

Keljob (www.keljob.com), moteur de recherche d'emplois bien connu, propose aussi ce service sous le nom d'alerte e-mail.

L’inconvénient de cette méthode se situe au niveau des critères de sélection : les candidats se plaignent de recevoir trop d'annonces ne les concernant pas.

Reproches aux sites d’emplois : certains services sont complexes

Remplir un questionnaire, en particulier pour le dépôt de CV, peut se révéler long et complexe. Pour cette raison, certains sites indiquent même un temps moyen (30 minutes) pour accomplir cette démarche (www.litigetravail.com/publicv.php). Décomposés en plusieurs pages, ces formulaires sont complexes à remplir et tous ne retiennent pas les informations, en cas de coupure de connexion par exemple. Conscient du problème et pour y remédier, Keljob (www.keljob.com) offre depuis une formule "dépôt express en 2 pages".

D’autre part, le formatage des masques de saisie empêche de faire preuve de créativité et décolore les candidatures. Dans un CV classique, il est possible (et même recommandé) de mettre en évidence certains aspects de sa carrière et de se différencier des autres dossiers par une présentation originale. On peut toutefois relever le fait qu’un dossier formaté et dépersonnalisé place toutes les candidatures sur un pied d’égalité.

Ce que les Internautes apprécient particulièrement

Les trois services les plus appréciés par les internautes sont le « push » mail, le dépôt et la gestion des CV, et l’accès à un moteur de recherche d’offres. Les internautes recherchent donc dans les job boards de véritables outils de gestion de carrière à travers lesquels ils sont informés en temps réel des offres correspondant à leur profil.

Les avantages de l’e-mail pour communiquer en e-recrutement

Par rapport à une conversation téléphonique, communiquer par e-mail offre de nombreux avantages :

  • Suppression du stress lié au fait de devoir parler à un décideur
  • Permet de réfléchir avant de répondre
  • Pouvoir joindre l’interlocuteur en tout temps et sans le déranger
  • Garder une trace écrite des communications

Une candidature e-mail envoyée directement depuis le site de l’entreprise aura plus de valeur aux yeux des RH, que si le candidat passe par un site emploi. Cette méthode démontre la motivation du candidat : il s’intéresse à l’entreprise, la découvre ou apprend à mieux la connaître à travers son site et finit par entrer en contact avec elle par e-mail. On parle d’une démarche pro active.

S’inscrire à des chats spécialisés

Les chats permettent aux internautes de discuter on line avec un interlocuteur ou un groupe de personnes. Très vivants, ces chats sont de plus en plus utilisés sur les sites recrutement. Ils permettent aux candidats de poser en direct leurs questions à un recruteur. Les chats sont sans aucun doute l’une des meilleures utilisations de l’interactivité offerte par Internet.

Ainsi, le 9 décembre 2003, la directrice du Recrutement du groupe Total France a animé un chat de recrutement, dont la version texte est disponible à l'adresse suivante : www.careers.total.com

Le networking ou réseau de connaissances

Le monde virtuel n’échappe pas aux réseaux de connaissances, encore moins dans le domaine du recrutement. On le sait et toutes les études le montrent : la majorité des emplois se trouvent grâce à son réseau de contacts. En toute logique, des sites ont été développés et permettent d’entretenir son réseau d’amis, collègues, anciens camarades de promotion en ligne. Monster offre son propre outil, intitulé : Monster Networking (http://content.monster.com/career/networking).

Qui est recruté sur Internet ?

A l'origine, on ne trouvait que les candidatures provenant des domaines de l'informatique, du marketing ou dans les catégories socio-professionnelles élevées.

Aujourd'hui Internet s'est démocratisé et des ouvriers ou des employés peu qualifiés peuvent également trouver des offres. Le site de la Migros (www.migros.ch) propose une sélection d’offres par domaine professionnel, où l'on trouve des postes en boulangerie ou dans la construction. Chez Manpower (www.manpower.ch), les offres sont classées par secteur d'activité, dans lequel on trouve les métiers du bâtiment par exemple.

Sécurité des données personnelles

Déposer ses données personnelles sur le net comporte 2 risques importants : manque de confidentialité et marchandisation des données.

L’employeur actuel peut trouver le CV d’un de ses collaborateurs en effectuant ses propres recherches de personnel. Ce risque est maintenant minimisé sur les sites emploi sérieux qui proposent de masquer ou démasquer les données sensibles du CV.

Reste le second risque, celui de voir ses informations personnelles communiquées ou vendues à des tiers, à son insu. Ainsi, la transparence dans le traitement et l’usage des données devient indispensable. Une politique sérieuse de confidentialité devrait répondre aux points suivants :

  • Pouvoir accéder à ses données en tout temps
  • Pouvoir contester leur véracité, les modifier ou les supprimer en conséquence
  • Connaître le lieu exact de dépôt des données : société mère, succursale, ville, pays, etc.
  • Que se passe-il dans le cas d’une vente du site ou d’une partie du site ?
  • Pouvoir choisir de divulguer ou non ses données et connaître l’identité des destinataires

Comment les sites d’e-recrtuement traitent-ils cette préoccupation ? Manpower propose une politique de confidentialité assez détaillée. On peut pourtant regretter qu'elle ne soit pas accessible depuis la page d’accueil du site. Monster.ch offre un accès direct, mais traite le sujet plus globalement. Chez Keljob, les informations légales sont également accessibles depuis la première page, mais traitées brièvement.

Conclusion

Le e-recrutement offre des avantages incontestables à l'internaute : gain de temps, offres de travail dans toutes les catégories socio-professionnelles, démultiplication des efforts en recherche d'emploi, diminution des coûts. Ces bénéfices sont d'ailleurs tout aussi pertinents aux yeux des entreprises qui recrutent. On constate que du côté de l'offre comme de la demande, l'outil internet répond certainement à des besoins, pour peu que des solutions en matière de sécurité de données soient généralisées. Ceci dit, la méthode classique de recherche d'emploi et les nouvelles technologies sont compatibles, car rien n'empêche de combiner les deux : en partant d'une annonce dans la presse, il est possible de faire des recherches sur le net pour finalement déposer sa candidature on line. Enfin, il est utile de garder à l'esprit qu' à un moment donné, on finira quand même par rencontrer le recruteur à l'occasion d'un entretien !



Réalisé par Andréas Frizzoni


dossier préparé par:


Irmgard Flörchinger, Andréas Frizzoni